Audience générale du 17 oct 2018 © Vatican Media

Audience générale du 17 oct 2018 © Vatican Media

Sicile : le pape écrit à une structure pour les plus défavorisés

Print Friendly, PDF & Email

Un phare « dans l’obscurité de la souffrance et de la résignation »

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François encourage la « Piccola Casa della Misericordia » (Petite maison de la miséricorde) de Gela en Sicile, qui a ouvert en 2013 sous son impulsion, pour soutenir les plus défavorisés.

Dans une lettre au père Pasqualino di Dio, initiateur de la structure « née pour aider ceux qui sont éprouvés par les difficultés et la précarité », le pape salue « un phare de lumière et d’espérance dans l’obscurité de la souffrance et de la résignation ».

La proximité envers les personnes qui vivent « dans des conditions problématiques » est « un signe apprécié de l’Eglise partageant les difficultés et les peines de son peuple ; c’est un exemple admirable de charité évangélique et d’Eglise en sortie, qui fait tant de bien à la communauté ecclésiale et à la communauté civile », peut-on lire dans le message publié par Vatican News le 6 novembre 2020.

« Je t’encourage, ajoute le pape François, ainsi que tous ceux qui collaborent à ton projet de bien, à persévérer dans la louable mission de témoigner de la tendresse et de la miséricorde du Père, en offrant du partage et de la solidarité aux plus fragiles et aux plus découragés. » Il assure de sa prière pour les volontaires – plus de 150 – et les personnes aidées, avant de donner sa bénédiction apostolique.

Le p. Pasqualino di Dio avait été reçu par le pape après avoir participé à la première messe publique du pontificat, le 17 mars 2013. Il lui avait fait part de la réalité sociale du diocèse, notamment la crise du pôle pétrochimique de Gela, seule grande réalité industrielle de toute la province de Caltanissetta. Le pape l’avait alors encouragé à fonder une maison qui aurait été un signe de la miséricorde de Dieu.

La Piccola Casa della Misericordia s’est développée au sein du diocèse de Piazza Armerina, visité par le pape le 15 septembre 2018. Elle propose une cantine, un dortoir, un service de soutien dans les prisons, un centre médical, une collecte de produits alimentaires invendus auprès des commerces locaux, un centre d’écoute, des consultations professionnelles, un service de distribution de denrées alimentaires, un soutien scolaire aux enfants, des ateliers de couture, menuiserie, céramique, une boutique de vêtements, un service de laverie et un service de médiation familiale. Le centre fonctionne grâce aux dons et aide quelque 2000 personnes tous les mois.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel