Audience au Cercle Saint-Pierre - OR

Cercle Saint-Pierre : « rencontrer l’autre et vivre la communion avec lui » 

Print Friendly, PDF & Email

Bilan des mois de confinement à Rome

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Dans la basilique Saint-Jean-de-Latran, des membres et des amis du Cercle Saint-Pierre, une association caritative de bénévoles du diocèse de Rome, ont été invités par Mgr Franco Camaldo, à « abandonner » la « fausse sécurité » « pour rencontrer les autres là où ils sont et ne pas attendre qu’ils viennent à nous ». L’assistant ecclésiastique du Cercle a souligné que « nous les hommes n’atteignons l’épanouissement … que dans un mouvement d’amour » en quittant nos domiciles « pour rencontrer l’autre et vivre la communion avec lui ». « Nous sommes appelés à vivre ceci dans la famille, dans la paroisse et dans nos quartiers », a-t-il ajouté.

Il est intervenu au cours de la messe pour la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, le 29 juin 2020, indique L’Osservatore Romano en italien ce jeudi 2 juillet. Conformément aux mesures de sécurité adoptées pour la pandémie, un nombre limité de membres et d’amis ont assisté à la célébration.

Mgr Camaldo a rappelé que « nous devons annoncer notre foi, notre foi en Jésus-Christ, la foi qui nous a été transmise par nos parents » : « Nous devons nous sentir forts dans la foi, a-t-il dit: nous devons savourer à quel point c’est merveilleux de se sentir partie d’un seul corps qu’est l’Église. »

Le nouveau président Niccolò Sacchetti a évoqué dans son premier discours les mois de confinement pendant lesquels le Cercle Saint-Pierre a continué à servir dans le diocèse du pape, comptant sur la « main qui nous guide d’en haut » de Marie « Salut du Peuple Romain » « à laquelle nous nous sommes consacrés une semaine avant la pandémie ».

Le président a caractérisé la pandémie comme « une période incroyablement fertile à la fois spirituellement et dans les œuvres ».

Il a également souligné le succès de la campagne #Iononhocasa (#Jen’aipasdemaison), lancée en mars, à travers laquelle il est possible d’aider les personnes assistées par l’association romaine. Quelque «12 000 repas ont été distribués dans nos cantines de la via della Lungaretta et de la via Adige, plus de 600 colis aux familles et aux paroisses en difficulté, d’énormes quantités de fruits et légumes ont été donnés », a-t-il expliqué. « Le Cercle s’est avéré capable de faire face à la crise en gardant ouverte sa Maison de via della Lungaretta, a déclaré le président en conclusion, et en trouvant une solution pour les sans-abris des ‘Asiles de nuit’, afin qu’ils ne restent pas hors de la maison pendant une nuit. »

Rappelons que le Cercle Saint-Pierre, « Circolo San Pietro », est né le 28 avril 1869, à l’initiative de jeunes laïcs romains et du journaliste Paolo Mencacci, accompagnés par le père Domenico Jacobini, pour manifester leur attachement à l’Église et au pape. À l’initiative du pape Pie IX, le Cercle a consacré son activité à l’aide des personnes fragiles et aux œuvres caritatives. Sa devise est « Prière, Action, Sacrifice ».

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel