Les biens temporels doivent être au service de la personne

Print Friendly, PDF & Email

Message aux 2èmes Journées sociales catholiques pour l’Europe

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

« Les biens temporels et l’organisation de la société doivent être au service de la personne humaine » : c’est ce que rappelle le pape François aux quelque 200 participants des 2èmes Journées sociales catholiques pour l’Europe, qui ont eu lieu à Madrid du 18 au 21 septembre 2014, sur le thème « La foi chrétienne et l’avenir de l’Europe ».

Dans le message signé par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, et lu par le secrétaire général de la Commission des épiscopats de la communauté européenne (Comece), le P. Patrick Daly, le pape exprime sa « proximité spirituelle ».

Il évoque « l’un des grands défis de l’Église en Europe » : « trouver des moyens efficaces pour apporter la lumière de l’Évangile sur les questions urgentes qui affectent le continent ».

Pour le pape en effet, projeter la lumière de l’Évangile sur ces domaines « donne du sens » et permet « de trouver des moyens nouveaux et concrets de répondre aux diverses exigences pastorales » : « A partir du cœur de l’Évangile, nous reconnaissons la connexion intime entre évangélisation et promotion humaine. » (Evangelii Gaudium 178)

Il s’agit notamment « d’éveiller les consciences » en affirmant que « les biens temporels et l’organisation de la société doivent être au service de la personne humaine », précise-t-il.

Encourageant les participants à approfondir leur « conversion personnelle », il souligne que « la foi pousse à transmettre l’amour de l’Église pour les pauvres, pour ceux qui souffrent la persécution, pour ceux qui sont contraints de fuir leurs foyers et pour ceux qui viennent en Europe à la recherche de refuge ».

Si l’Église « donne une plus grande attention aux besoins matériels de ceux qui souffrent » elle devient alors « un témoignage plus convaincant de la vérité et du salut à ceux qui ont faim et soif de la vie éternelle », ajoute-t-il en accordant sa bénédiction apostolique. 

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel