Le roi Abdallah II de Jordanie reçu par le pape François

Engagement pour la paix et le dialogue interreligieux

Share this Entry

Le pape François a reçu en audience le roi Abdallah II de Jordanie lundi 7 avril dans l’après-midi. Le roi était accompagné du prince Ghazi ben Mohammed.

Il s’est agi, a indiqué le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, d’une rencontre « informelle » de quelque 40 minutes, portant sur le voyage du pape en Jordanie le vendredi 24 mai. Arrivés vers 16 h, les hôtes du pape sont repartis vers 16h45.

Paix et dialogue interreligieux

Ils ont été accueillis à la Maison Sainte-Marthe par le Préfet de la Maison pontificale, Mgr Georg Gänswein et par le Chef du protocole, M. José Avelino Bettencourt. Ils ont été salués par le cardinal Secrétaire d’Etat, Pietro Parolin, et par le Secrétaire pour les Rapports avec les Etats, Mgr Dominique Mamberti, dans l’atrium de la « Domus ».

« Le Saint-Père a reçu Sa Majesté le Roi au seuil du salon du rez-de-chausée de la résidence, où a eu lieu l’entretien, auquel a également participé S.A.R. le Prince Ghazi ben Mohammed, avec un interprète en langue anglaise. La conversation, qui a continué pendant que les illustres interlocuteurs prenaient le thé, a duré en tout un peu pleu de quarante minutes », indique le Vatican.

Le communiqué du Saint-Siège ajoute : « Naturellement la visite a eu lieu dans le contexte du voyage très attendu du pape François en Terre Sainte, qui touchera en premier la Jordanie, et Sa Majesté a réaffirmé les sentiments avec lesquels le peuple jordanien se prépare à accueillir le Pape et les dispositions les plus ouvertes à la collaboration dans l’engagement pour la paix et pour le dialogue interreligieux. »

Au terme de l’audience, le pape a salué les membres de la suite royale. 

Le pape avait reçu le roi Abdallah II et la reine Rania le 29 août 2013 au Vatican, avec un accent sur la situation en Syrie et l’urgence d’un cessez-le-feu.

Un forum dans le sillage de la lettre de 2007

Il avait aussi été question du dialogue interreligieux: à l’initiative du roi, un congrès sur les défis que les chrétiens du Moyen-Orient doivent affronter, durant cette période de changements socio-politiques, a été organisée à Amman, au début du mois de septembre 2013.

C’était la première fois que le roi de Jordanie rencontrait le pape François, depuis l’élection de ce dernier le 13 mars 2013. 

Le prince Ghazi Ben Mohammed Ben Talal avait accueilli le pape Benoît XVI à la mosquée de Amman, le 9 mai 2009. Il a aussi promu une rencontre entre musulmans et catholiques, du 21 au 23 novembre 2011 sur « Raison, foi et personne humaine. Perspectives chrétiennes et musulmanes », à Al-Maghtas.

Cette rencontre entre hauts représentants catholiques et musulmans réunissait également des savants, des penseurs et des musulmans et des catholiques de 18 pays arabes, islamiques et non islamiques.

La première édition de ce forum avait eu lieu à Rome (4-6 novembre 2008), en réponse à une lettre écrite, en octobre 2007, par 138 savants musulmans. Ils s’étaient adressés à Benoît XVI et à d’autres responsables des Eglises chrétiennes en proposant « une parole commune ».

Cette lettre de 2007 répondait en quelque sorte au discours du pape Benoît XVI à Ratisbonne, sur foi et raison, dans une volonté de mettre fin aux malentendus.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel