L'Evangile dans une langue capable de toucher les coeurs

Print Friendly, PDF & Email

Message du pape au Congrès mondial de Signis 2014

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape encourage les communicateurs catholiques à « présenter la sagesse, la vérité et la beauté de l’Evangile dans un langage capable de toucher les esprits et les cœurs des innombrables personnes en quête de sens et de direction dans leurs vies ».

Le pape François adresse un message, par l’intermédiaire de son secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin, au Congrès mondial de Signis 2014, organisé à Rome du 25 février au 1er mars, sur le thème « Les médias pour une culture de paix : Créer des images avec la nouvelle génération ».

Exprimant ses « meilleurs vœux » aux participants, le pape évoque le thème de la rencontre, soulignant le « pouvoir de communication des images qui, à travers les moyens de communications de masse, expriment et façonnent les expériences, les espoirs et les préoccupations des jeunes générations ». 

Le pape François estime que « dans un monde globalisé au sein duquel de nouvelles cultures, possédant leurs nouveaux langages et symboles, naissent constamment, et une nouvelle imagination commune apparait », le défi des communicants catholiques est de « présenter la sagesse, la vérité et la beauté de l’Evangile dans un langage capable de toucher les esprits et les cœurs des innombrables personnes en quête de sens et de direction dans leurs vies, en tant qu’individus et membres de la société ».

Il souhaite que le congrès soit « une inspiration, un encouragement » afin de « répondre à cette tâche passionnante et exigeante ». Plus de 300 communicants catholiques d’environ 80 pays sont attendus pour cet événement.

Signis est une association catholique mondiale pour la communication ayant des statuts consultatifs auprès de l’Unesco, de l’Ecosoc (Nations Unies à Genève et à New York), du Conseil de l’Europe. Elle est reconnue comme organisation catholique pour la communication par le Saint-Siège (cf. Zenit du 31 août 2001).

Mgr Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical pour les communications sociales, estime que le congrès est une réponse à la « réalité du temps présent » : les participants se pencheront en effet sur « les changements auxquels est confrontée la culture [actuelle] et les attentes et espoirs du monde entier, en accordant une attention particulière aux plus jeunes et donc, à l’avenir. »

« Des énergies fraîches et une nouvelle imagination, voilà ce que le pape François demande » afin de « relever les défis à venir avec dévouement et professionnalisme », conclut-il.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel