Ukraine: Mgr Shevchuk en appelle à la responsabilité des décideurs

Print Friendly, PDF & Email

Répondre par le jeûne et la prière

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

L’archevêque majeur de Kiev et de Galicie, Sviatoslav Shevchuk, primat de l’Église gréco-catholique ukrainienne, appelle à la prière, au jeûne, et demande que les cloches de toutes les églises sonnent: une déclaration publiée par le Service d’information religieuse d’Ukraine (RISU).

Le pape François a lui-même appelé à la paix et à la concorde en Ukraine, lors de l’audience générale de ce matin, alors que les violences ont fait ce mercredi 19 février, une vingtaine de morts à Kiev.

L’archevêque appelle une nouvelle fois à la cessation des violences « fratricides » en mettant les décideurs devant leurs responsabilités: « Je dois dire avec un très grand regret que les appels des Eglises pour prévenir l’effusion de sang et pour une solution pacifique au conflit, n’ont pas été entendus. Au Nom de Dieu, je condamne la violence et le mépris des droits humains et de la volonté du peuple. Je veux souligner que qui a le pouvoir porte l’entière responsabilité de ce qui est en train de se passer dans le pays. Je lance à tous un appel à cesser immédiatement de verser le sang. J’appelle tous les enfants de l’Eglise au jeûne, à la prière et à la solidarité avec les victimes. En ce moment où l’Ukraine court le risque du fratricide, que toutes les cloches des Eglises sonnent! »

La police anti-émeute, a entrepris de démanteler les barricades de la place Euro Maidan, mettant le feu aux tentes des manifestants rassemblés depuis trois mois, avec une « brutalité inutile face aux gens de la rue », dénonce la RISU.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel