Islam: Dialoguer sur la séparation entre religion et Etat

Print Friendly, PDF & Email

Et promouvoir une « autonomie réciproque »

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Mercredi 17 mai 2006 (ZENIT.org) – Le Vatican recommande qu’au niveau politique le dialogue avec les pays musulmans passe par l’évocation de la séparation entre Etat et religion, et promouvoir une « autonomie réciproque ».

Le Secrétaire du Vatican pour les Relations avec les Etats, Mgr Giovanni Lajolo, est en effet intervenu lors de l’assemblée plénière du conseil pontifical pour la pastorale des Migrants, sur le thème des migrations « depuis et vers les pays à majorité musulmane ».

Après une analyse précise du phénomène continent par continent, Mgr Lajolo a proposé des éléments en vue d’améliorer la situation, par des « attitudes » et des « mesures » concrètes pour l’approche des personnes de foi musulmane, « en ayant à l’esprit que ces questions auront une importance croissante dans les années à venir ».

« Face à l’Islam, disait d’emblée le ministre des Affaires étrangères du Vatican, l’Eglise est « en principe », appelée à vivre à fond sa propre identité, et … à prendre des positions claires et courageuses pour affirmer l’identité chrétienne. Nous savons bien que l’Islam radical profite de tout signe qu’il interprète comme de la faiblesse ».
(à suivre)

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel