Etudiants chrétiens, affirmez votre identité à l’université

Print Friendly, PDF & Email

Message de Jean-Paul II

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Mercredi 31 mars 2004 (ZENIT.org) – Les étudiants chrétiens doivent affirmer leur identité à l’université, c’est le défi que leur lance Jean-Paul II.

Jean-Paul II a adressé un Message, en date du 25 mars, aux participants du VIIIe Forum international des Jeunes, qui s’est ouvert mercredi matin près de Rome, à Rocca di Papa, sur le thème: «Les jeunes et l’université. Témoigner du Christ dans le milieu universitaire».

Ce sont quelque 300 délégués des conférences épiscopales et des mouvements, associations et communautés, qui sont venus d’une centaine de pays, pour prendre part à ce VIIIe Forum international des jeunes organisé par le conseil pontifical pour les Laïcs.

«Jésus est la vérité du cosmos et de l’histoire, le sens et la destinée de la vie humaine, la base de toute réalité ! Vous qui avez accepté cette vérité comme vocation et certitude de votre vie, vous devez en démontrer la justesse, jusque dans l’activité universitaire», exhorte le pape.

Il avertit: «Si votre foi n’est liée qu’à des fragments de tradition, à de bons sentiments ou à une vague idéologie religieuse, vous ne résisterez pas au milieu ambiant. Restez donc solidement attachés à votre identité chrétienne et enracinés dans la communion ecclésiale».

Aussi Jean-Paul II invite-t-il les jeunes étudiants à continuer à «prier», et à «agir»dans la vie de l’Eglise, à «être des bâtisseurs de l’Eglise dans l’université», d’une «communauté visible»qui «croit, prie, rend raison de son espérance et accueille dans la charité tout ce qu’il y a de bien, de vrai et de beau dans le monde universitaire».

«Il est important de nos jours de bien saisir les liens entre l’Eglise et l’Université, affirme le pape. Non seulement l’Eglise a eu un rôle décisif dans la création des premières universités, mais elle a été durant des siècles le creuset culturel qu’elle s’applique à continuer d’être, grâce aux universités catholiques et à une large présence dans le monde universitaire».

«A l’université, vous n’êtes pas que des destinataires de services, mais des acteurs des activités qui s’y déroulent», souligne Jean-Paul II.

«Heureusement, constate-t-il, l’influence des idéologies et des utopies diffusées par l’athéisme messianique, qui a tant marqué ce milieu, s’est largement atténuée».

Il déplore cependant que «beaucoup de courants de pensée réduisent encore la raison au seul horizon de la science expérimentale, des connaissances techniques et matérielles, allant jusqu’à les enfermer dans le scepticisme ou le nihilisme».

«Ces tentatives d’échapper à la question et au sens profond de l’existence»sont certes «inutiles», constate le pape mais également «dangereuses».

Jeudi soir, les jeunes de Rome et du Latium se retrouveront autour du pape, place Saint-Pierre, en préparation à la Journée mondiale de la Jeunesse de dimanche, et dimanche, ils prendront part à la Messe des Rameaux qui conclura le rassemblement.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel