Vice-doyen du collège cardinalice: le card. Etchegaray passe le flambeau au card. Re

Le cardinal français a demandé d’être dispensé de cet office

Le card. Etchegaray, mairie-espelette.fr

Le card. Etchegaray, mairie-espelette.fr

A sa demande, le pape François dispense le cardinal français Roger Etchegaray, 94 ans, de sa charge de “vice-doyen” du collège cardinalice.

Le pape a aussi approuvé l’élection du nouveau vice-doyen par les cardinaux-évêques : c’est le cardinal italien Giovanni Battista Re, 83 ans.

Le cardinal basque avait quitté Rome le 26 janvier 2017 pour revenir dans sa patrie, dans une maison de retraite, à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), avait alors annoncé l’agence catholique américaine CNS : il avait salué le pape François et le pape émérite Benoît XVI.

Archevêque de Marseille de 1970 à 1985, le cardinal Etchegaray a été appelé à Rome par Jean-Paul II où il a été président des Conseil pontificaux Cor unum et Justice et Paix, président du Comité du grand jubilé de l’An 2000, et il a été le cardinal des missions délicates du pontificat, comme en Irak  auprès de Saddam Hussein, auprès de Fidel Castro, ou en Chine et au Rwanda.

Il a été notamment affaibli physiquement ces dernières années par deux fractures du fémur. L’une lors de la procession d’entrée de la messe de Noël de 2009 : une personne voulant toucher Benoît XVI s’est précipitée et l’a fait tomber, le service d’ordre a bousculé au passage le cardinal Etchegaray qui a quitté la célébration pour l’hôpital.

Il est tombé à nouveau en octobre 2015, dans la basilique Saint-Pierre également, à la fin de la messe de clôture du synode des évêques sur la famille, se fracturant le fémur gauche.

La génération des premières JMJ se souviendra de lui lors du rassemblement de 1986. Il donnait aux francophones une catéchèse du « le Christ notre paix » en secouant son public avec son accent plein de soleil : « Je ne peux pas être pacificateur si je ne suis pas moi-même pacifié ».

Sa ville natale, connue pour son piment, Espelette (Pyrénées-Atlantiques), le présente parmi son « patrimoine » vivant.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!