Faire un don
Le pape et des représentants chrétiens devant la tombe de saint Paul, capture Vatican Media

Le pape et des représentants chrétiens devant la tombe de saint Paul, capture Vatican Media

Unité des chrétiens : paix et unité, l’unique route à parcourir

Par le métropolite orthodoxe d’Italie et de Malte

« Paix et unité sont l’unique route que nous puissions parcourir », affirme le métropolite Gennadios Zervos, archevêque orthodoxe d’Italie et de Malte, ce vendredi 25 janvier, au dernier jour de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, dans des paroles rapportées par Vatican News en italien. « L’union est quelque chose d’indispensable, pas seulement pour les chrétiens, mais pour toute l’humanité », ajoute-t-il.

Commentant le thème de la Semaine choisi par les chrétiens d’Indonésie (Dt 16,18-20), le métropolite Gennadios souligne que « les paroles du livre du Deutéronome … nous rappellent à tous notre engagement à vivre en frères et en hommes de Dieu, à vivre un témoignage commun de solidarité et de miséricorde pour affirmer la justice, pour devenir des instruments de la grâce de Dieu ».

« Cette grande réalité de la justice, de l’amour et de la paix doit dominer dans le monde, souligne le métropolite : la justice est indispensable et nous devons être justes pour être un paradigme, un exemple qui montre que nous sommes des hommes de Dieu ».

« Le rétablissement de l’unité est nécessaire et précieux », dit aussi l’archevêque orthodoxe, soulignant combien le manque d’unité entre les chrétiens représente « notre échec spirituel, moral et social » : « L’échec est le scandale qu’en tant que chrétiens, nous apportons au monde, explique-t-il : c’est un échec parce que nous n’appliquons pas les paroles : « Qu’ils soient un » que notre Sauveur Jésus-Christ nous a laissées peu avant sa Passion. Ainsi, notre foi est vaine, parce que le monde est scandalisé. »

Heureusement, poursuit le métropolite, après une longue période d’incompréhension, le chemin œcuménique fait des pas : « Les pas sont très grands, estime-t-il, parce que je suis en Italie depuis 57 ans et je me souviens comment c’était les premiers jours, mes premières années : de grands pas ont été faits. » « Nous sommes vraiment reconnaissants envers Dieu, dit-il, qui a éclairé nos chefs, nos guides spirituels qui nous ont tous guidés à devenir « un », à collaborer ensemble en frères et à réaliser sa volonté : ‘Qu’ils soient un’. »

L’archevêque orthodoxe d’Italie et de Malte évoque des éléments importants pour l’unité des orthodoxes et des catholiques : « Il y environ un an, raconte-t-il, la Chaire œcuménique internationale Athénagoras-Chiara Lubich a été fondée, une chaire de l’Institut universitaire Sophia, à Loppiano, du Mouvement des Focolari. Cette chaire invite des théologiens, des métropolites pour enseigner la théologie orthodoxe, l’œcuménisme, l’ecclésiologie du point de vue orthodoxe. »

Le métropolite affirme « que cet événement est historique, mais aussi unique dans le monde : deux grandes personnalités, le patriarche Athénagoras, le grand patriarche de Constantinople, qui a ouvert un chemin à l’œcuménisme, et Chiara Lubich qui a été une très grande femme de Dieu, qui a pu apporter son aide pour la réconciliation entre Rome et Constantinople ».

« L’unité des chrétiens est une force, une très grande force, conclut le métropolite : elle peut aider la société, elle peut aider le christianisme et toute l’humanité. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel