Faire un don
UNESCO, 39ème session de la Conférence générale @ Mission du Saint-Siège

UNESCO, 39ème session de la Conférence générale @ Mission du Saint-Siège

UNESCO: le Saint-Siège à la session sur le système multilatéral 

« L’apport des jeunes à la communauté internationale »

Une délégation du Saint-Siège dirigée par le chef de la Mission, Mgr Francesco Follo, accompagné de cinq membres et vingt experts, participe aux travaux de la 39e session de la Conférence Générale de l’UNESCO qui se réunit du 30 octobre au 14 novembre 2017 au siège de l’UNESCO à Paris, indique la Mission du Saint-Siège à l’UNESCO.

Samedi 4 novembre 2017, Mgr Follo prononcera son discours à l’occasion du débat de politique générale sur le thème « Les Objectifs de développement durable et le rôle de l’UNESCO dans le système multilatéral ».

La 39e session a été précédée de la 10e édition du Forum des jeunes de l’UNESCO.

Environ 80 jeunes experts sont venus de partout dans le monde pour discuter des questions pertinentes au cours de ce rassemblement. Leur travail a abouti à une liste des recommandations présentée à la session de la Conférence Générale.

« L’UNESCO peut jouer un rôle primordial au sujet de ce que le pape François appelle la « culture du rebut » dans l’encyclique Laudato si’ », estime Alessandra Lombardo, une jeune Italienne qui travaille actuellement à la Mission d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO : « Je crois que l’apport des jeunes à la communauté internationale est de porter ces préoccupations à l’attention de tous. »

La session discutera de la croissance des flux migratoires, indique le communiqué du Saint-Siège: « Face à cette situation, l’UNESCO travaille en collaboration avec les États membres en vue de promouvoir une culture de l’accueil qui facilite la pleine inclusion et participation des réfugiés et migrants dans les sociétés qui leur ouvrent leurs portes. »

Parmi les autres thèmes à discuter « l’instabilité politique » et « le renforcement de la régionalisation du monde ».

« La concentration au niveau régional des relations politiques et économiques entre les pays du monde concerne directement l’action de l’UNESCO », souligne le document.

Le conseil exécutif de l’UNESCO a proposé Mme Audrey Azoulay, ancienne ministre française de la Culture et de la Communication, au poste de directrice générale de l’UNESCO. En cas de confirmation de cette proposition par la Conférence Générale, Madame Azoulay sera à la tête de l’Organisation pour les quatre prochaines années.

Mme Audrey Azoulay, 45 ans, est ancienne élève de l’École nationale d’Administration (ENA), diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris et titulaire d’un Diploma of Business Administration de la Lancaster University (Grande-Bretagne). Elle « plaide, indique un site du gouvernement français, pour qu’au sein des Nations unies, l’UNESCO retrouve une place centrale et redevienne le forum intellectuel et d’expertise de référence, ouvert sur le monde et les jeunes générations ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel