Faire un don
Jubilé des diacres, 29 mai 2016, capture CTV

Jubilé des diacres, 29 mai 2016, capture CTV

Annuaire pontifical 2020: en hausse, le nombre de diacres permanents

Et les catholiques baptisés dans le monde

Une augmentation du nombre de catholiques dans le monde et de plus en plus de diacres permanents :  c’est ce que recensent l’Annuaire pontifical 2020 et l’Annuaire statistique de l’Église 2018, préparés par le Bureau central de statistiques de l’Église et publiés le 25 mars 2020. Le nombre de diacres permanents est « en forte évolution à la fois dans le monde et sur les différents continents, passant de 43.195 en 2013 à 47. 504 cinq ans plus tard » : il s’agit d’une augmentation de 10%.

L’action pastorale catholique de l’Afrique et de l’Asie a augmenté au cours des cinq premières années du pontificat du pape François, note aussi un communiqué.

Selon les données rapportées dans l’Annuaire pontifical, voici les quelques nouveautés qui caractérisent la vie de l’Église catholique dans le monde, à partir de 2019.

Pendant cette période, ont été érigés 4 nouveaux sièges épiscopaux et 1 éparchie; 2 prélatures territoriales, 1 exarchat apostolique et 1 administration apostolique; 1 siège archiépiscopal et 4 diocèses ont été élevés à des sièges métropolitains, 1 prélature territoriale et un vicariat apostolique au siège épiscopal et 2 exarchats apostoliques à des éparchies.

De 2013 à 2018, les catholiques baptisés dans le monde sont passés de près de 1 254 millions à 1 329 millions, avec une augmentation relative globale de presque 6%. Fin 2018, les catholiques représentaient un peu moins de 18% de la population mondiale. Ce taux reste pratiquement inchangé au fil des ans. Toujours en 2018, la proportion la plus élevée se situe dans les Amériques avec 63,7 catholiques pour 100 habitants, suivie par celle de l’Europe avec 39,7 % de catholiques, celle de l’Océanie avec 26,3% et celle de l’Afrique avec 19,4%. L’incidence la plus faible se situe en Asie avec 3,3 catholiques pour 100 habitants en raison de la large diffusion des religions non chrétiennes sur ce continent.

Le nombre d’évêques dans le monde a augmenté de plus de 3,9% entre 2013 et 2018, passant de 5.173 à 5.377, avec une nette augmentation en Océanie (+ 4,6%), en Amérique et en Asie (avec + 4,5% pour les deux) et en Europe (+ 4,1%), tandis qu’en Afrique (+ 1,4%) les chiffres sont inférieurs à la moyenne mondiale.

Pour cette même période, on compte 1400 prêtres de plus au cours des deux premières années, chiffre cependant en baisse les trois années suivantes. Contrairement à cette tendance mondiale, l’Afrique et l’Asie affichent une augmentation du nombre de prêtres (+ 14,3% et + 11,0%), tandis que l’Amérique maintient des chiffres stables, autour de 123.000 personnes. Enfin, l’Europe et l’Océanie affichent respectivement une baisse de plus de 7% et d’un peu plus de 1% en 2018. La répartition des prêtres entre les continents se caractérise en 2018 par une forte prévalence de prêtres européens (41,3%) et américains (40%) ; le clergé asiatique représente 16,5%, le clergé africain 11,5% et celui d’Océanie 1,1%.

Un communiqué souligne que « la crise des religieux non prêtres ne montre aucun signe de diminution et elle est inquiétante » : ainsi, leur nombre a diminué de 8% entre 2013 et 2018, passant de plus de 55.000 à moins de 51.000 personnes. Cette tendance n’est pas observable en Afrique et en Asie où une augmentation de respectivement + 6,8% et + 3,6% a été constatée.

Quant aux religieuses, elles sont aussi en diminution globale de 7,5% sur la période considérée, même si le déclin ne concerne pas l’Afrique et l’Asie, en augmentation (respectivement de +9% et +2,6%). Le nombre total de religieuses est passé de près de 694.000 personnes en 2013 à moins de 642.000 personnes cinq ans plus tard.

On assiste encore à une diminution des vocations sacerdotales, avec 118.251 candidats en 2013 contre 115.880 en 2018 (-2%). La baisse, à l’exception de l’Afrique, affecte tous les continents avec des réductions à grande échelle pour l’Europe (-15,6%) et l’Amérique (-9,4%). L’Afrique, avec une variation positive de 15,6%, se confirme comme la zone géographique avec le plus grand potentiel pour couvrir les besoins des services pastoraux, note le communiqué.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel