Faire un don
Mgr Giorgio Bertin OFM, en 2010 @wikimedia commons, Marco Tassinari

Mgr Giorgio Bertin OFM, en 2010 @wikimedia commons, Marco Tassinari

Somalie: l’effet du message du pape François, par Mgr Bertin OFM

«Le mal doit être affronté ensemble»

L’appel du pape François au peuple somalien « arrive au bon moment », estime Mgr Giorgio Bertin, administrateur apostolique de Mogadiscio et évêque de Djibouti: cela « aidera » « les forces du bien à s’unir un peu plus parce que le mal doit être affronté ensemble ».

C’est ce qu’il a confié à l’agence italienne Sir ce mercredi 18 octobre 2017 après un appel à la paix en Somalie lancé par le pape à l’audience générale de ce matin, place Saint-Pierre. Le pape a condamné fermement l’attentat de Mogadiscio et a prié pour « tout le peuple de Somalie » et pour la conversion des « violents ».

« Il est important que nous nous engagions tous à travailler ensemble pour le même but », a souligné Mgr Bertin. Il s’agit de tous les Somaliens et de « la communauté internationale » : des chrétiens, des musulmans et des « athées ».

« Les chrétiens et les musulmans peuvent travailler ensemble », a-t-il affirmé. Le travail commun au fil des années a démontré aussi que « dans la population – musulmane et athée – il y a beaucoup de gens de bonne volonté », a souligné le franciscain italien.

« Notre rôle en tant que catholiques, a-t-il poursuivi, est d’être présent et d’accompagner… Nous avons une longue tradition d’engagement envers l’humanité et la Somalie. L’Église est présente depuis 1904 en continu dans le sud de la Somalie, puis avec mes frères franciscains depuis 1930. Plusieurs personnes ont laissé leurs vies pour le bien du peuple somalien, comme Annalena Tonelli, l’évêque Salvatore Colombo, père Pietro Turati, Graziella Fumagalli de la Caritas italienne. »

En s’adressant à la communauté internationale, l’évêque a invité à mettre « le peuple somalien au centre de notre attention ». « Dans le passé, a-t-il ajouté, plusieurs conférences internationales ont eu lieu, mais j’ai eu souvent le sentiment que les organisateurs voulaient poursuivre leur propre ordre du jour, pour les intérêts de leurs pays. »

Il a aussi noté que « la diaspora somalienne pourrait jouer un rôle important » dans une élaboration de l’ordre du jour sérieux qui prendrait en considération les intérêts de la Somalie.

 

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel