Faire un don
Mgr R. Fisichella Missionnaires de la miséricorde 10/04/2018 © Vatican Media

Mgr R. Fisichella Missionnaires de la miséricorde 10/04/2018 © Vatican Media

Medjugorje : « donner un sens à sa vie », enseignement de Mgr Fisichella

Quand on dit à quelqu’un ‘je t’aime’, cela revient à lui dire : ‘tu ne mourras jamais’

« L’amour chrétien est la voie pour donner un sens à sa vie et pour aller au-delà de la limite de la mort » : c’est le thème de l’enseignement de Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, donné à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) pour la 30e édition du Festival des jeunes (1er6 août 2019).

« L’Évangile est une proposition de liberté pour tous, a affirmé Mgr Fisichella dans cette catéchèse rapportée par les médias du Vatican. Il est salut pour ceux qui désirent donner une plénitude de sens à leur vie et qui sont disposés à ouvrir leur cœur pour le laisser transformer par la force de la grâce. »

« Se préoccuper d’annoncer l’Évangile, a-t-il affirmé, est une course… Avoir de la sympathie envers le destinataire est un trait fondamental de la nouvelle évangélisation. Quand nous nous approchons de quelqu’un, nous devons le faire avec douceur et respect, sachant que nous jouons sa liberté. » Et d’encourager : « Courons sur la route pour rejoindre ceux qui ont le désir et la nostalgie de Dieu. Offrons-leur la Parole qui sauve et qui pardonne. Une parole qui parle d’Amour. »

« Qui est l’homme ? Et qu’est-ce qui le lie à Dieu ? » s’est demandé le président du dicastère : « S’il veut trouver la solution qui permet une voie pour sortir du caractère énigmatique de l’existence, il peut s’insérer dans le parcours qui conduit à Jésus-Christ, condition qui lui permet de rester libre face à lui-même, capable de dépasser la contradiction parce qu’il est mis en capacité de trouver le sens de l’existence. »

« Le sens est la condition vitale pour motiver notre enracinement dans une tradition et dans une histoire et nous ne sommes pas des individus isolés dans un monde qui ne nous appartient pas. Le sens, a expliqué Mgr Fisichella, est la capacité à savoir regarder le présent en en accueillant les défis, c’est l’ouverture à la transcendance en tant qu’espace à l’intérieur duquel la force d’infini qui est en chacun de nous trouve enfin sa réalisation. »

Citant saint Bernard qui affirme que « quand Dieu aime, il ne désire pas autre chose que d’être aimé », l’archevêque a rappelé que « toutes les différentes formes de l’amour humain expriment chacune un chemin propédeutique qui doit toutefois déboucher dans l’amour chrétien ; il demeure la réponse de sens ultime et satisfaisante, capable d’aller au-delà de la limite de la mort ».

« On pourrait facilement conclure en soutenant que quand on dit à quelqu’un ‘je t’aime’, cela revient à lui dire : ‘tu ne mourras jamais’. Le sceau posé entre les deux personnes ne peut plus être enlevé, il demeure au-delà de la mort en montrant le vrai visage de l’amour. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel