Faire un don
Nazaria Ignacia @Wikipedia

Nazaria Ignacia @Wikipedia

Le card. Becciu présente Mère Nazaria Ignacia, missionnaire en Bolivie et en Argentine

« Au service de la promotion humaine »

Religieuse espagnole, missionnaire en Bolivie, morte en Argentine, à Buenos Aires, Mère Nazaria Ignacia sera canonisée dimanche, 14 octobre 2018, Place Saint-Pierre, explique le cardinal Becciu.

Le cardinal Giovanni Angelo Becciu, préfet de la Congrégation des causes des saints, a présenté la figure de Paul VI lors de la conférence de presse organisée par le Saint-Siège au Vatican, jeudi 10 octobre 2018, à 17h, en vue de la canonisation des bienheureux Paul VI et Oscar Arnulfo Romero y Galdámez qui aura lieu dimanche prochain, 14 octobre.

Il a souligné que la réforme de Paul VI était « une « réforme intérieure » de l’Église, orientée vers la sainteté ».

Le cardinal Becciu a aussi présenté 5 autres futurs saints et le cardinal Gregorio Rosa Chavez a présenté Mgr Oscar Arnulfo Romero, annonçant que le pape François envisageait un pèlerinage sur sa tombe, en janvier prochain, au Salvador, à l’occasion de son voyage au Panama pour la JMJ.

La reconnaissance d’un miracle a été nécessaire pour la canonisation  de Mère Maria Ignacia (1889-1943).

AB

Intervention du cardinal Becciu

Mère Nazaria Ignacia de Sainte Thérèse de Jésus March Mesa. Elle est née à Madrid le 10 janvier 1889, mais en 1905, sa famille nombreuse déménage au Mexique. Mais ce ne sera pas sa dernière destination. En effet, si au Mexique elle sent les signes de sa vocation à la vie religieuse et entre à l’Institut des Sœurs des Anciens Abandonnés, son champ d’action le plus important sera la Bolivie, où elle est envoyée en 1912. Là, elle entra en contact avec une réalité d’extrême pauvreté et de réelle dégradation. Nazaria Ignacia mit ses dons naturels et ses qualités de grâce au service de la promotion humaine de cet environnement. Et, en 1926, elle donna vie à la Congrégation des Sœurs Missionnaires Croisées de l’Église, pour le service des pauvres et la promotion des femmes, pour l’annonce de la Parole de Dieu et la formation religieuse des enfants et des adultes. Tout cela par le biais de missions, mais également des exercices spirituels et la presse. Sa vie était en grand danger en Bolivie et en Espagne pendant la guerre civile (1936-1939) : en effet, pendant une certaine période, elle dut retourner dans son pays d’origine. En 1942, elle quitta l’Espagne pour Buenos Aires, mais son état de santé, déjà préoccupant, se détériora soudainement. Elle décéda le 6 juillet 1943. En 1992, Saint Jean Paul II , célébra sa béatification.

Traduction de Zenit, Océane Le Gall

About Océane Le Gall

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel