Laos: le pape François rend hommage aux martyrs béatifiés à Ventiane

Un « moment historique »

Béatification de 17 martyrs du Laos, 11 décembre 2016, tableau de Do Manh Binh

Béatification de 17 martyrs du Laos, 11 décembre 2016, tableau de Do Manh Binh

Le pape François rend hommage aux martyrs du Laos béatifiés dans la capitale, Ventiane, ce dimanche 11 décembre 2016, lors d’une messe présidée par le cardinal philippin Orlando Quevedo (OMI), archevêque de Cotabato, qui représente le pape François, et autorisée par le gouvernement laotien.

« Ont été proclamés bienheureux aujourd’hui à Ventiane, au Laos, Mario Borzaga, prêtre des Missionnaires Oblats de Marie immaculée, Paul Thoj Xyooj, fidèle laïc, catéchiste, et leurs compagnons, tués en haine de la foi », a dit le pape François après l’angélus de midi, ce dimanche, place Saint-Pierre.

« Que leur héroïque fidélité au Christ puisse être un encouragement et un exemple pour les missionnaires et spécialement pour les catéchistes qui, en terre de mission, accomplissent une oeuvre apostolique précieuse et irremplaçable, dont l’Eglise leur est reconnaissante », a déclaré le pape.

Et, improvisant, le pape a ajouté: « Et pensons à nos catéchistes: il font un tel travail, un si beau travail! Etre catéchiste, c’est une chose très belle: c’est apporter le message du Seigneur pour qu’il grandisse en nous. Applaudissons les catéchistes, tous! » Et la foule présente place Saint-Pierre a éclaté en applaudissements.

L’Eglise du Laos vit « un moment historique « , estime Radio Vatican qui précise, à l’occasion de la béatification de ces prêtres, religieux et laïcs laotiens ou missionnaires étrangers, martyrs: « Ils furent assassinés, exécutés ou périrent d’épuisement dans le contexte de la guérilla communiste », entre 1954 et 1970, soit 17 martyrs: dix missionnaires français, cinq Laotiens, un Italien et un catéchiste originaire d’une région aujourd’hui en Thaïlande.

Notons qu’une fois le martyre avéré, un autre « miracle » n’est pas nécessaire pour leur béatification. Il en faudra un, ultérieur à la béatification, pour une éventuelle canonisation.

Aux côtés du missionnaire italien, le p. Mario Borzaga, et de son catéchiste laotien, tués en 1960, se trouvent quatre autres Laotiens:

-le p. Joseph Tien (1918-1954), premier Laotien martyr,

-le catéchiste Luc Sy (1938-1970),

-Thomas Khampheuane, laïc (1952-1968)

-Maisam Pho Inpeng (1934-1970).

Parmi eux aussi dix missionnaires français, 4 des Missions étrangères de Paris (MEP) et 6 Oblats de Marie immaculée (OMI), et le catéchiste originaire d’une région aujourd’hui en Thaïlande, Joseph Outhay (mort en 1961).

« Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris (MEP) a publié des biographies des 17 martyrs, lors de la reconnaissance de leur martyre par le pape François, en 2015.

Les missionnaires français sont:

-le P. Noël Tenaud (MEP), arrêté à Phalane avec Joseph Outhay, exécuté avec lui le 27 avril 1961;

-le p. René Dubroux (MEP), né en 1914 à Haroué (Meurthe-et-Moselle), assassiné le 19 décembre 1959 à Palay;

-le p. Marcel Denis (1919-1961), MEP;

-le p. Lucien Galan (1921-1968), MEP;

-le p. Jean-Baptiste Malo (OMI), originaire du diocèse de Nantes, déporté en camp par le Viet Minh, mort en 1954;

-le p. Vincent L’Hénoret (OMI), né en 1921 à Pont-l’Abbé (Finistère), assassiné le 11 mai 1961 à Ban Na Thoum;

-le p. Louis Leroy (OMI), né en 1923 à Ducey (Manche), mort le 18 avril 1961 à Ban Pha (Xieng Khouang);

-le p. Michel Coquelet (OMI), né en 1931 à Wignehies (Nord), assassiné le 20 avril 1961 (Xieng Khouang);

-le p. Jean Wauthier (1926-1967), missionnaire OMI

-le p. Joseph Boissel (1909-1969), missionnaire OMI.

 

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!