Faire un don
La Question Interdite © Brunor

La Question Interdite © Brunor

«La Question interdite»: nos lecteurs ont le droit de savoir

90- Lire le livre de l’Univers… par Brunor

« La question interdite » : c’est le titre de la « saison 3 » et du 8e volume des « Indices Pensables » de Brunor.

Zenit a tenu à mettre ses lecteurs au courant de ce nouvel interdit, au moment où sort en français le film « Dieu n’est pas mort », et où sont attribué les Nobel scientifiques : une occasion de réfléchir aux rapports de science et foi qui sont un fil conducteur des albums de Brunor.

Le prix Nobel de physique 2017 vient d’être décerné à trois physiciens américains : Weiss, Thorne et Barish pour leurs travaux, à l’origine de la découverte en 2015 des « ondes gravitationnelles » prédites par Einstein, en… 1916, un siècle auparavant.
Les Français Thibault Damour et Alain Brillet viennent d’être récompensés pour leur contribution à la détection de ces ondes par la médaille d’or du CNRS.

Brunor a bien voulu en dire davantage à nos lecteurs.

Brunor, vous qui montrez dans votre série Bd « Les indices Pensables » que la foi n’a rien à craindre de sa confrontation avec le réel et la raison *, que vous inspire cette découverte ?

Brunor – Cette nouvelle découverte contribue à nous apprendre à « lire » ce Monde dans lequel nous vivons. Vers l’an 400, Saint Augustin avait déjà compris que cette lecture nous permettrait de connaitre l’Auteur de ce « livre de la Création » qu’est l’Univers.
Certes les sciences ne sont pas à mettre sur un piédestal particulier, elles ne sont pas au-dessus de la théologie ou de la philosophie, mais elles jouent remarquablement leur rôle de « paire de lunettes » de plus en plus efficaces pour lire ce monde et apprendre de lui ce qu’il est.

Pour scruter ce qui tend vers l’infiniment petit, on a inventé le microscope…

Et pour lire ce qui est éloigné à des années lumières, il fallait une autre forme de lunettes : le télescope. L’Eglise n’est donc pas restée les yeux fermés face au ciel étoilé. Dès le fin du XIX° s., le Pape Léon XIII inaugurait le télescope du Vatican en déclarant : « Que tout le monde puisse voir clairement que l’Église et ses pasteurs ne sont pas contraires à une science véritable et solide… mais qu’ils l’embrassent et l’encouragent, et la promeuvent. »

En effet, c’était en 1891. Par la suite, cet observatoire et ses scientifiques sont passés du Vatican à Castelgandolfo, pour s’établir dans le désert de l’Arizona, afin de s’éloigner de la pollution lumineuse…

Voilà un sujet pour une nouvelle énigme en bandes dessinées : un mystérieux télescope géant se dresse dans le désert d’Arizona. Dès que la nuit tombe, il scrute inlassablement le ciel et ses galaxies… Nos héros mènent l’enquête, à qui appartient-il ?… Au Vatican !

Et depuis 2 ans, c’est un jésuite qui mène les recherches : le Frère Guy Joseph Consolmagno, SJ, qui a été nommé par le Pape François comme nouveau directeur de cet Observatoire astronomique du Vatican (Specola Vaticana). Mais en attendant, quelle est cette Question interdite** ?

Derrière ce titre mystérieux, il y a un fait réel et une histoire vraie : au VII° siècle, un empereur chrétien a voulu faire interdire tout débat à propos d’une question de théologie.

Vous voulez dire : dans les trois premiers siècles, au temps des grandes persécutions anti-chrétiennes ?

Cette histoire se passe bien après ces persécutions. Il s’agit des années 648. L’empereur Constant II dont il s’agit était baptisé, il était chrétien, mais il a pourtant donné l’ordre d’assassiner le Pape ! 

Un empereur « chrétien » qui ordonne d’assassiner le Pape, ce n’est pas banal ! Pourtant cette histoire n’est pas très connue…

C’est très dommage, car elle est riche d’enseignement ! J’ai été stupéfait de la découvrir. Il m’a donc paru naturel de la sortir de l’oubli, pour rendre hommage à ce Pape Martin I° si méconnu. Le langage de la Bd la rend accessible et permet à tous de se plonger dans cette grande aventure de la pensée et du travail des Pères qui, avant de scruter les étoiles, ont été amenés à scruter le trésor qu’ils avaient reçu en dépôt par la double révélation de la Bible hébraïque et du Nouveau Testament chrétien, essayer de comprendre et de dire qui est Jésus.

(A suivre…)

*voir KTO l’émission récente : http://www.ktotv.com/video/00165723/foi-et-rationalite

** La Question interdite, dans la série Les Indices pensables, Tome 8, Brunor-éditions, diffusion Salvator.

Pour les 7 premiers volumes également!

Les Indices Pensables, 7 premiers volumes © Brunor

Les Indices Pensables, 7 premiers volumes © Brunor

 

 

 

About Brunor

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel