Italie : vers la béatification de deux prêtres victimes du fascisme

Les dossiers sont transmis à Rome

La phase diocésaine de la cause de béatification des pères Giuseppe Bernardi et Mario Ghibaudo, victimes du fascisme, s’est conclue le 5 juin 2014 à Boves, dans le diocèse italien de Cuneo, dans le Piémont, en la paroisse de San Bartolomeo.

Les deux prêtres italiens ont en effet été tués à Boves, le 19 septembre 1943, jour du premier massacre fasciste en Italie.

Le P. Bernardi, à l’époque curé du village, se dépensait pour sauver ses fidèles : il a été abattu et son corps a été jeté aux flammes.

Le P. Ghibaudo, vicaire, a été assassiné pendant qu’il donnait l’absolution à un soldat à l’agonie. Il avait 23 ans et il avait été ordonné prêtre trois mois plus tôt.

L’agence SIR, de la Conférence épiscopale italienne, indique que leur cause avait été ouverte au niveau diocésain par Mgr Giuseppe Cavallotto , le 31 mai 2013. Le travail a consisté à recueillir le matériel d’archives ainsi que les témoignages sur la vie, le ministère et la mort des deux prêtres.

Une fois la phase diocésaine conclue, le dossier est déposé à Rome, auprès de la Congrégation pour les causes des saints.

Avec une traduction de Constance Roques

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!