Faire un don
Institut financier du Vatican (IOR)

Institut financier du Vatican (IOR) - ZENIT - HSM

Italie: relaxe de deux anciens responsables de l’institut financier du Vatican

La réforme des finances du Vatican accélérée

En appel, deux anciens dirigeants de l’institut financier du Vatican, l’ “Institut pour les oeuvres de religion” (IOR),  sont relaxé “les faits ne subsistant pas”, Paolo Cipriani, ancien directeur général et Massimo Tulli, ancien vice-directeur,  indiqué  l’agence ANSA le 4 février 2020.

Ils avaient présenté leur démission en 2013 « dans l’intérêt de l’Institut et du Saint-Siège », disait un communiqué du 1er juillet 2013 : il s’agissait en somme, grâce à une nouvelle direction, de donner un coup d’accélérateur à la réforme déjà en route.

L’affaire était liée à des faits illicites présumés liés au blocage par l’Italie de 23 millions d’euros saisis en 2010, et à 155 autres opérations. Le tribunal italien n’a finalement retenu que 7 dépôts par des personnes, une communauté religieuse, et une revue religieuse de sommes entre 220 000 et 70 000 euros. L’IOR aurait alors violé des normes prévues par l’Italie contre le recyclage.

Depuis, le Vatican revu ses lois et s’est mis au diapason des normes internationales. L’affaire a probablement été un catalyseur de la réforme. Les 23 millions ont été débloqués en 2014.

Les juges se sont alors concentrés sur des faits mineurs, condamnant les deux anciens dirigeants en première instance, en 2017, respectivement à quatre mois et 10 jours de réclusion. Ils sont maintenant relaxés, pour prescription.

Interrogé par Zenit, le Vatican n’a pas commenté la décision de justice.

Les deux anciens dirigeants ont confié à l’agence italienne ANSA : « Cela a été une affaire terrible (…). Nous n’avions jamais fréquenté les salles des tribunaux avant le 8 septembre 2010, nous nous sommes retrouvés dans une spirale terrible avec l’accusation la plus grave qui pouvait nous frapper : recyclage et manque d’observation des normes. Alors que nous n’avions fait que deux transferts réguliers qui ont été saisis. »

En rentrant de son voyage en Thaïlande et au Japon, le 26 novembre 2019, le pape a parlé aux journalistes de la bonne gestion des finances du Vatican : « Le Pape Benoît XVI était sage, il a lancé un processus qui a mûri, mûri et maintenant il existe des institutions (…). Ça fonctionne… »

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel