Des femmes anglicanes évêques : un obstacle à l’unité

Une rupture avec la tradition apostolique

ROME, Mercredi 9 juillet 2008 (ZENIT.org) – La décision de l’Eglise anglicane de donner le feu vert à l’ordination épiscopale pour des femmes-prêtres constitue une « nouvelle déchirure à la tradition apostolique maintenue par toutes les Eglises du Premier millénaire ». C’est aussi « un nouvel obstacle pour la réconciliation entre l’Eglise catholique et l’Eglise d’Angleterre ».

C’est la réaction, le 8 juillet, du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

« A l’avenir, dit une note de ce dicastère, cette décision aura des conséquences sur le dialogue qui avait jusqu’ici porté de bons fruits, comme le cardinal Kasper l’avait clairement expliqué lorsqu’il a parlé, le 5 juin 2006, à tous les évêques de l’Eglise d’Angleterre, à l’invitation de l’archevêque de Cantorbéry ».

La position catholique à ce sujet, explique encore la note, « a été exprimée clairement » par Paul VI et par Jean-Paul II.

Anita S. Bourdin

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!