Faire un don

Collège cardinalice : le Japonais Mgr Manyo Maeda désigné cardinal

Il se bat pour la dénucléarisation du Japon

Mgr Thomas Aquinas Manyo Maeda, archevêque d’Osaka, au Japon, 68 ans, sera créé cardinal par le pape François, lors d’un consistoire le 29 juin 2018.

Il s’est publiquement engagé pour la dénucléarisation du Japon et contre les armes nucléaires. Sa mère a souffert du bombardement atomique de Nagasaki.

Le pape François souhaiterait se rendre au Japon, à Hiroshima et Nagasaki, les deux villes frappées par des bombes atomiques en août 1945, a rapporté le maire de Nagasaki, M. Tomihisa Taue, après une brève rencontre lors de l’audience générale du 2 mai dernier.

À cette occasion, le maire de Nagasaki a en effet remis au pape une lettre signée par lui et par le maire d’Hiroshima, M. Kazumi Matsui : ils l’invitaient à se rendre dans leurs deux villes. « S’il vous plaît, a demandé M. Taue, venez à Nagasaki et encouragez les survivants de la bombe atomique », a rapporté l’agence japonaise Asashi. Le pape François a répondu qu’il souhaiterait s’y rendre.

Mgr Thomas Aquinas Manyo Maeda est né le 3 mars 1949 à Tsuwasaki, Kami-Goto, préfecture de Nagasaki.

Après ses études au Lycée Nanzan de Nagasaki, il est entré au Séminaire majeur Saint Sulpice de Fukuoka.

Il a été ordonné le 19 mars 1975 et incardiné dans le diocèse de Nagasaki.

Après son ordination sacerdotale, il a assumé les charges suivantes : vicaire paroissial, curé ; éditeur du Bulletin diocésain et chargé de la Commission diocésaine pour les communications sociales ; doyen.

Il a été secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques du Japon, depuis 2006 jusqu’à son élection épiscopale.

Le 23 septembre 2011, il a été consacré évêque d’Hiroshima.

Le 20 août 2014, le pape François l’a nommé archevêque d’Osaka.

Depuis 2016, il est vice-président de la Conférence épiscopale du Japon.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel