Faire un don
Université de Bologne 01/10/2017 © L'Osservatore Romano

Université de Bologne 01/10/2017 © L'Osservatore Romano

Ce que signifie la dimension «universelle» de l’université, par Mgr Follo

L’université, la vérité, et la paix intérieure

« Depuis le début, l’Université a été conçue comme universelle », explique Mgr Follo, Observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO à Paris, à propos de ce qu’il appelle le « magnifique discours » du pape François, ce dimanche après midi, 1er octobre 2017, lors de la rencontre avec les universitaires Place Saint-Dominique, à Bologne (Italie). Il souligne le rapport entre l’université, la vérité, et la paix intérieure.

Notre traduction intégrale du discours du pape François se trouve ici.

« Depuis le début, l’Université a été conçue comme universelle, dans le sens d’une institution ouverte à tous ceux qui cultivent toutes les formes de connaissance et étudient la vérité dans toutes ses expressions: scientifique, philosophique, théologique», précise Mgr Follo.

Il fait observer le lien entre l’université et la vérité mis en évidence par le pape qui citait aussi l’école « de la charité » de saint Dominique : « Par conséquent, l’urgence de toute université, qui veut renouveler et redécouvrir sa vraie mission, met en lumière son but principal, celui de l’étude de la vérité sous tous ses aspects. Étude de la vérité dans le livre de la charité (saint Dominique) pour protéger et promouvoir trois droits: Le droit à la culture, Le droit d’espérer. Le droit à la paix. »

Justement, Mgr Follo souligne aussi le rôle de l’université pour forger la paix et un nouvel « humanisme » : « Un «ius pacis» vers lequel l’Église n’est pas neutre. L’Église est déployée pour la paix et promeut ce droit à la paix en proposant un humanisme intégral qui provient de la centralité du Christ (Pape François, Florence, 10/11/2015) la Parole de Dieu, le seul mot à partir duquel tous les choses, et toutes les choses disent cette Parole unique et c’est le principe qui nous parle. »

Il cite l’Imitation du Christ sur la « doctrine de la vérité » :  « Tout vient de ce Verbe unique, de lui procède toute parole, il en est le principe, et c’est lui qui parle en dedans de nous” (Imitatio Christi, Lib 1.3: 2).

«  C’est, continue Mgr Follo, « le commencement» qui continue à parler aux hommes (Jn 8, 25). Personne ne comprend, personne ne le pense sans ce « verbe ». Seuls ceux qui sentent tout comme une chose et les amènent à l’unité et les voient tous en unité, peuvent avoir une tranquillité intérieure et vivre en Dieu en paix. »

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel