Faire un don
Fr James Miller @ lasalle.org

Fr James Miller @ lasalle.org

Cause des saints : James Alfred Miller, martyr au Guatemala

Un Frère des écoles chrétiennes

Le pape François reconnaît le martyre du serviteur de Dieu James Alfred Miller (1944-1982), professeur de l’Institut des Frères des écoles chrétiennes, tué « en haine de la foi » au Guatemala le 13 février 1982 à l’âge de 37 ans. La reconnaissance du martyre ouvre la voie à sa béatification : un miracle ultérieur ne sera pas utile.

Le pape a autorisé le mercredi 7 novembre 2018 en tout la publication de 16 décrets de la Congrégation pour les causes des saints, pour 2 miracles, 11 martyres et les « vertus héroïques » de dix baptisés. Le pape a également autorisé la béatification «équipollente» de Michal Giedrojć (XVe s.).

Frère James est né le 21 septembre 1944 dans une famille d’agriculteurs près de Stevens Point, dans le Wisconsin, aux États-Unis. En septembre 1959, il est entré au juvénat des Frères des écoles chrétiennes (ou Lasalliens) de l’État du Missouri. Il a commencé son noviciat en août 1962 et a travaillé comme enseignant à Cretin High School, où il enseignait l’espagnol, l’anglais et l’éducation religieuse.

Après avoir prononcé ses vœux perpétuels en 1969, il a été envoyé à Bluefields, au Nicaragua, où il a enseigné dans des écoles. En 1974, il a été envoyé à Puerto Cabezas, toujours au Nicaragua, et a participé à la construction d’un complexe artistique et professionnel. Sous sa direction, l’école où il a enseigné est passée de 300 à 800 élèves. Il a aussi supervisé la construction de dix nouvelles écoles rurales. En juillet 1979, ses supérieurs lui ont ordonné de quitter le Nicaragua à cause de la révolution sandiniste qui avait éclaté. On craignait que, puisqu’il travaillait pour le gouvernement Somoza, il soit en danger. Pour cette raison, il est retourné aux États-Unis et a enseigné à Cretin High School et ensuite à l’État du Nouveau-Mexique en 1980.

Il a été de nouveau envoyé en mission, cette fois au Guatemala, en janvier 1981. Il a enseigné à l’école secondaire de Huehuetenango et a travaillé également à Indian Centre, où les jeunes Mayas autochtones des zones rurales étudiaient et se formaient à l’agriculture.

Dans l’après-midi du 13 février 1982, trois hommes cagoulés lui ont tiré dessus à plusieurs reprises et il est mort sur le coup. Les tentatives d’identification des assassins ont été infructueuses. Après les rites funéraires au Guatemala et à Saint Paul, dans le Minnesota, il a été enterré dans le cimetière paroissial de Polonia, dans le Wisconsin.

La fondation Brother James Miller Fund, créée après sa mort, contribue à la poursuite du travail qu’il a accompli auprès des pauvres et des opprimés et des fonds sont distribués chaque année dans le monde entier pour des projets directement destinés aux pauvres et à ceux qui travaillent en faveur de la justice sociale.

Il devrait donc être un nouveau bienheureux de cette congrégation, en cette année jubilaire du tricentenaire lassallien.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel