Faire un don
Michael Müller 26/052018 © Vatican Media

Michael Müller 26/052018 © Vatican Media

Allemagne: le pape reçoit le maire de Berlin, M. Michael Müller

La crise des réfugiés en Europe à l’ordre du jour

Le pape François a reçu Michael Müller, président du Bundesrat allemand et maire de Berlin (République fédérale d’Allemagne), et sa suite, ce samedi matin, 26 mai 2018, au Vatican.

M. Müller s’est dit surpris de voir à quel point le pape François, « prétendument si lointain », était bien informé de la situation en Allemagne et des problèmes d’une ville comme Berlin, souligne Vatican News en allemand.

« J’ai trouvé la variété des sujets et l’ouverture de la conversation particulièrement impressionnants. Il a été question de la situation des réfugiés, de la situation politique en Allemagne, des succès de l’AfD, du populisme en Europe », a indiqué le maire de Berlin.

Le pape a notamment demandé si, compte tenu du succès électoral de l’AfD, l’attitude jusqu’alors univoque de l’Allemagne sur les questions de migration et de réfugiés allait changer, « surtout en Allemagne de l’Est », a-t-il confié, avant de préciser:  « J’ai pu confirmer que cela nous inquiète aussi – mais heureusement, il y a aussi une grosse réaction dans notre pays ».

De plus, le pape a exprimé sa préoccupation concernant les tendances xénophobes en Europe et la situation internationale tendue, a indiqué le politicien du SPD (Parti social-démocrate) à la presse.

Il a ajouté: « Le pape est très préoccupé par le fait que la situation internationale ne se détend pas et que nous devons continuer à compter sur les centaines de milliers de personnes qui fuient, cherchant un pays sûr et y compris en Europe. Cela signifie que nous devrons continuer à accueillir des gens. La manière dont nous le gérons – pas seulement en Allemagne mais en Europe – est également une question pour le pape. »

M. Müller a aussi été reçu par le Secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats, Mgr Paul Gallagher, avec qui il a évoqué les efforts de Berlin pour développer les institutions de formation à la théologie catholique et en coordination avec la théologie protestante et avec l’islam.

Il estime en effet que dans une ville comme Berlin, la religion reste importante, et que la « coopération des communautés religieuses » est nécessaire pour résoudre les « problèmes sociaux et culturels », toujours selon la même source.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel