Faire un don
Alfie Evans et son père @ Facebook

Alfie Evans et son père @ Facebook

Alfie Evans : lettre des mères d’enfants malades du Bambino Gesù

« Chaque instant de vie passé ensemble a une valeur inestimable »

Quarante-neuf mamans d’enfants hospitalisés à l’hôpital Bambino Gesù de Rome ont adressé une lettre au directeur de l’hôpital de Liverpool, en Grande-Bretagne, pour exprimer leur soutien au petit Alfie Evans et à ses parents, indique Vatican News le 22 avril 2018. Mariella Enoc, présidente de l’établissement propriété du Saint-Siège, s’est rendue auprès des parents d’Alfie, tandis que l’enfant doit être « débranché » ce 23 avril.

Dans une lettre « forte et émouvante », selon Vatican News, les mères d’enfants ayant un diagnostic sévère, dont plusieurs semblables à celui du petit Alfie, 23 mois, atteint d’une maladie neuro-dégénérative jusqu’ici inconnue, plaident la cause de l’enfant britannique. Elles rappellent que soigner ne signifie pas seulement guérir, car, écrivent-elles, « chaque instant de vie passé ensemble a une valeur inestimable pour nous parents ».

Le père d’Alfie, Thomas Evans, lance un pressant appel pour essayer de sauver la vie de son enfant : « Ils vont tuer mon fils », dénonce-t-il dans un entretien à l’hebdomadaire italien Famiglia Cristiana. Il rappelle l’encouragement du pape François – qui  l’a reçu le 18 avril – et l’intérêt de l’hôpital Bambino Gesù qui est prêt à l’accueillir « mais les médecins de Liverpool, déplore-t-il, refusent de le laisser partir ».

La Cour suprême du Royaume-Uni a déclaré inadmissible le recours présenté par les parents d’Alfie pour donner un espoir de vie à leur fils : l’enfant doit être débranché des appareils, selon la décision de l’hôpital de Liverpool.

Si la procédure, prévue le 23 avril à 14h heure locale, a pu être retardée pour l’instant, il semble que la décision soit sans appel. C’est ce qu’a constaté Mariella Enoc, qui s’est rendue sur place pour rencontrer les parents et les autorités de l’hôpital afin de trouver une solution commune, comme le rapporte le quotidien de la Conférence épiscopale italienne Avvenire.

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel