Messe à Nagasaki, Japon © Vatican Media

Messe à Nagasaki, Japon © Vatican Media

Nagasaki: "Trouver le vrai bonheur", le message de Mgr Takami

Print Friendly, PDF & Email

Des réponses aux menaces qui pèsent sur l’humanité et la vie

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Etre guidés sur le chemin du «vrai bonheur», c’est ce que Mgr Takami souhaite, à l’occasion de la visite du pape à Nagasaki, en trois étapes : mémorial du bombardement atomique, sanctuaire des martyrs chrétiens, messe du Christ Roi, ce 24 novembre 2019.
L’archevêque de Nagasaki, Mgr Joseph Mitsuaki Takami, P.S.S. (des prêtres de Saint-Sulpice), président de la Conférence des évêques du Japon, a adressé des paroles de se remerciements au pape François à l’issue de la messe de ce dimanche 24 novembre 2019, au stade de baseball de Nagasaki, en la fête du Christ roi de l’univers.
Il a lancé un appel dans le sens du thème du voyage du pape  – «Protéger toute vie» -: «L’égocentrisme semble être en hausse, et notre humanité et notre dignité humaine sont menacées individuellement et socialement. S’il vous plaît continuez à nous guider afin que les gens puissent profondément respecter la dignité de toute vie et (la vie) des uns et des autres et trouver le vrai bonheur».
Mgr Takami a dit l’engagement des baptisés: «Nous, chrétiens qui vivons aujourd’hui, devons donner témoignage tout aussi splendide de notre foi à travers des paroles et des actes».
Voici notre traduction, rapide, de travail, à partir de l’anglais. Le texte est publié en anglais, en italien et en japonais par le Saint-Siège.
AB
Allocution de Mgr Takami
Merci, Saint-Père, d’être venu à Nagasaki tôt ce matin.
Je tiens à vous adresser mes sincères remerciements ainsi qu’à ceux des citoyens de Nagasaki et de tout le Japon d’être venu d’abord au Peace Park et d’avoir envoyé un message fort au monde entier pour l’abolition du nucléaire et pour la paix.
Faire de Nagasaki le dernier site de la bombe atomique est un souhait pressant du peuple japonais, en particulier les survivants de la bombe atomique. Vous nous avez grandement aidés à concrétiser ce souhait. Merci beaucoup.
Je voudrais également exprimer ma gratitude pour votre visite au site de pèlerinage du martyr de Nishizaka et pour avoir inspiré notre foi et notre engagement à la mission. Surtout pendant la période où le christianisme
a été interdit (1614-1873), des dizaines de milliers de personnes, y compris des missionnaires, religieux et laïcs ont été martyrisés. Ils ont offert leur vie pour témoigner de leur foi. Nous, chrétiens qui vivons aujourd’hui, devons donner
témoignage tout aussi splendide de notre foi à travers des paroles et des actes. Vous nous avez donné pour cela des conseils et un grand encouragement et une grande espérance.
Dans cette messe de la solennité du Christ Roi que nous venons de célébrer, nous avons de nouveau été invités à montrer concrètement l’amour du Christ au monde.
Dans notre monde, l’égocentrisme semble être en hausse, et notre humanité et notre dignité humaine sont menacées individuellement et socialement. S’il vous plaît continuez à nous guider afin que les gens puissent profondément respecter la dignité de toute vie et (la vie) des uns et des autres et trouver le vrai bonheur.
J’espère sincèrement que le Seigneur veillera sur vous pendant votre voyage à Hiroshima et que votre visite à Tokyo de demain sera sûre, significative et fructueuse.
(c) Traduction de Zenit, Anita Bourdin

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel