Le card. Parolin @ Vatican News

Le card. Parolin @ Vatican News

JMJ Panama 2019 : "Transformer le monde en imitant Marie", par le card. Parolin

«Que les jeunes deviennent des évangélisateurs des autres jeunes»

Share this Entry

«Que les jeunes deviennent des évangélisateurs des autres jeunes» : c’est l’un des vœux exprimés par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, au micro de Vatican News (Manuella Affejee), à quelques jours de la JMJ de Panama 2019. Il encourage les jeunes à transformer le monde en imitant Marie.
S’engager en politique et dans l’évangélisation
Le cardinal Parolin encourage les jeunes à « s’engager complètement, de ne pas se laver les mains, ne pas penser à soi, mais à se mettre à disposition de Dieu pour faire le monde que Dieu veut ».
Il reconnaît « qu’il y a déjà beaucoup de jeunes qui s’engagent ».
Mais il insiste sur l’engagement en politique, en rappelant le Message du pape François pour la Journée mondiale de la paix 2019 – La bonne politique est au service de la paix – : « La politique est un domaine ou les jeunes peuvent opérer, agir pour le changement du monde une politique entendue comme un service à la société, pour le bien commun des personnes et des peuples. »
Le cardinal Parolin insiste aussi sur l’engagement des jeunes pour évangéliser : « C’est important que les jeunes deviennent des évangélisateurs des autres jeunes c’est un engagement à annoncer l’Evangile comme réponse aux attentes et aux besoins du monde d’aujourd’hui. »
Pour changer le monde, l’attitude de la Vierge Marie
Ce qui est en jeu, c’est donc la transformation du monde, explique le cardinal Parolin, mais pas n’importe comment : « Tout le monde veut un monde meilleur, mais comment faire, comment le transformer? Nous avons l’exemple de la Vierge Marie qui nous montre comment changer le monde. C’est d’abord de connaître Dieu et ensuite de se mettre à la disposition de Dieu et de son salut. C’est ce qu’a fait la Vierge, elle a dit : « Voici la servante du Seigneur ». Alors, je pense que tous les chrétiens, tous les disciples de Jésus, doivent se mettre dans la même disposition d’esprit, dans la même attitude, dans la même façon d’agir pour vraiment changer le monde, petit à petit. C’est le seul changement solide qui puisse apporter une nouveauté dans notre monde. »
Dans le sillage de la joie du synode
Le Secrétaire d’Etat re-situe la JMJ de Panama dans el sillage du synode pour les jeunes d’octobre 2018 : « C’est la première Journée mondiale de la jeunesse depuis le synode des évêques pour les jeunes d’octobre dernier. Et je pense que l’esprit sera le même, cela va continuer: un esprit de joie dont on a fait l’expérience au synode l’an dernier et aussi l’esprit de confiance envers les jeunes. Les jeunes font partie de l’Eglise, ils ne sont pas en dehors, ils sont membres de l’Eglise à part entière, c’est important. Et l’esprit d’accompagner les jeunes après avoir écouté leurs espoirs, leurs attentes, ce qu’ils portent comme projets. »
Ce que l’Eglise leur propose, c’est « l’annonce de Jésus comme réponse aux attentes et aux aspirations les plus profondes du coeur des jeunes ».
La contribution des peuples indigènes
A propos de la « pré-JMJ » des jeunes des peuples indigènes du monde qui a lieu en ce moment (17-21 janvier) au Panama, le cardinal Parolin souligne l’importance de la contribution de leurs valeurs : « Je pense que le pape qui est très sensible au thème des cultures indigènes et des jeunes indigènes va surtout souligner l’importance de la contribution que ces cultures et ces jeunes peuvent apporter à la société face à cette culture de l’indifférence, de la culture du rejet. »
Le message à ce jeunes c’est qu’ils soient « fiers » aussi de leurs cultures, « dans le sens de souligner une façon de vivre la société plus basée sur l’être que sur l’avoir: utilitarisme matérialisme » et d’« avoir des relations avec ces peuples et ces cultures et changer le monde à travers la contribution de ces valeurs et de ces caractéristiques ».
 
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel