Hospital Bambino Gesù in Rome

Associazione Ospedale Bambino Gesù -

Bambino Gesù: première audience du procès des ex-dirigeants

Prochaines séances les 7, 8 et 9 septembre

Share this Entry

La première audience du procès des anciens président et trésorier de la Fondation Bambino Gesù – hôpital de propriété du Saint-Siège – pour détournement de fonds, dans l’affaire de l’appartement du cardinal Bertone, a eu lieu ce 18 juillet 2017, au Tribunal de l’Etat de la Cité du Vatican.
Les deux inculpés, Giuseppe Profiti et Massimo Spina, étaient présents accompagnés de leurs avocats, respectivement Antonello Blasi et Alfredo Ottaviani, indique un communiqué du Bureau de presse du Saint-Siège.
Les anciens dirigeants sont accusés d’avoir « utilisé de façon illicite, à l’avantage de l’entrepreneur Bandera, de l’argent appartenant à la Fondation Bambino Gesù ». Il s’agirait de plus de 420 000 euros détournés de novembre 2013 à mai 2014 dans le cadre de la rénovation de l’appartement du cardinal Tarcisio Bertone, alors secrétaire d’Etat.
Durant la séance, après la lecture des chefs d’accusation, les exceptions préliminaires ont été évaluées. Les prochaines audiences sont prévues les 7, 8 et 9 septembre, avec l’audition des inculpés et des témoins. Le cardinal Bertone pourrait être appelé à la barre.
Plusieurs fois mis en cause, il avait apporté la preuve qu’il n’avait jamais autorisé la Fondation Bambino Gesù à payer quoi que ce soit concernant son habitation. Une lettre envoyée à Giuseppe Profiti, le 8 novembre 2013, confirmait sa volonté de ne « rien faire prendre en charge » par la Fondation et de rechercher lui-même des fonds pour les travaux.
Les juges de ce procès sont Paolo Papanti-Pelletier, Venerando Marano, et Carlo Bonzano, et les promoteurs de justice Gian Piero Milano et son adjoint Roberto Zannotti.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel