Cardinal Luis Antonio Tagle in Manila Cathedral

WIKIMEDIA COMMONS - Judgefloro

Laudato Si’ : pour un examen de conscience de toute la société

Print Friendly, PDF & Email

Le card. Tagle adresse un message à Caritas Internationalis afin d’expliquer les défis actuels dans la lumière de Laudato Si’.

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le cardinal Luis Antonio Tagle, lance un appel de  « réfléchir »  aux moyens de « garantir » que le message de  Laudato Si’ « atteigne les extrêmes de la société : d’un côté, les plus pauvres qui souffrent injustement » et « de l’autre côté, les élites » qui « fuient leurs responsabilités ».

Le président de Caritas Internationalis a envoyé un message à Caritas confédération sur l’encyclique Laudato Si’ le 10 juillet, indique le site de Caritas. 

Mgr Tagle estime qu’en tant que « Caritas et membres de la famille humaine, nous avons tous un rôle à jouer dans cette révolution écologique à laquelle le pape François nous a conviés ». Dans l’encyclique, souligne-t-il, le pape « nous rappelle de remplacer la consommation par le sacrifice, l’avidité par la générosité et le gaspillage par le partage ». « Nous sommes appelés à nous délester de tout ce qui est pesant, négatif et source de gaspillage pour entrer plutôt dans un dialogue avec notre famille mondiale », continue le cardinal philippin.

Le lancement de cette « procédure de communication universelle et d’écoute de la vérité, un examen de conscience général, une reconnaissance générale des échecs et des responsabilités et une réparation générale des préjudices déjà causés » est nécessaire, selon le président de Caritas.

Mgr Tagle apprécie l’activité de Caritas en soulignant que « Caritas est la Parole vivante de Dieu dans les communautés pauvres du monde. Elle est comme une rivière d’amour et d’espoir qui s’écoule librement, nourrit et exerce un immense pouvoir naturel pour changer les choses ». Il dit que cette organisation démontre « l’amour actif au milieu de la crise écologique mondiale » et que ses travailleurs « restaurent la dignité des plus pauvres ».

Mgr Tagle est « convaincu que les responsables de l’Église, et notamment les évêques de Caritas, jouent un rôle prépondérant en s’assurant que les personnes prennent à cœur le message de l’encyclique du pape François et en les invitant à une spiritualité chrétienne de l’intégrité écologique ».

Cette spiritualité « implique un retour à une position contemplative qui regarde et apprécie la beauté de la création », dit le président de Caritas. Les responsables de l’Église sont appelés à « sculpter une spiritualité qui invite les politiciens, les entrepreneurs, les artistes, les éducateurs, les scientifiques et les constructeurs à travailler pour le bien commun, en respectant la dignité de chacun, et principalement des plus pauvres et vulnérables ».

Mgr Tagle conclut son message en rappelant que « l’amour de Dieu est la force motrice essentielle qui réside en toutes les créations. Caritas est une expression de cet amour qui transforme le « réchauffement climatique » en réchauffement mondial de nos cœurs envers les pauvres ».

Le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille (Philippines), a été élu président de Caritas Internationalis en mai 2015 pour un premier mandat. Il a succédé au cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa (Honduras), qui avait complété deux mandats de quatre ans à titre de président. Caritas Internationalis est la confédération catholique mondiale caritative qui regroupe 165 Caritas nationales.

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel