Le pallium, signe de communion avec le Successeur de Pierre

Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, mercredi 30 juin 2004 (ZENIT.org) – Le pallium des archevêques métropolitains est un signe de leur union avec le Successeur de Pierre expliquait Jean-Paul II à l’audience générale de ce mercredi matin place Saint-Pierre, la dernière avant les vacances du pape dans le Val d’Aoste, du 5 au 17 juillet. Les 44 archevêques métropolitains ayant reçu hier le pallium y étaient présents.

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape rappelait tout d’abord l’importance de la fête des apôtres Pierre et Paul pour l’Eglise de Rome, ville «où ils ont scellé de leur sang leur admirable témoignage d’amour envers le Seigneur».

A propos du pallium, le pape disait : «Cet ornement liturgique constitué par une étole de laine portée sur les épaules, est une marque de communion avec l’Evêque de Rome».

«Il rappelle, expliquait Jean-Paul II, que la communion est organique et hiérarchique, et qu’elle manifeste l’unité de l’Eglise. C’est pourquoi elle a besoin du service spécifique de l’Eglise de Rome et de son évêque, chef du collège épiscopal».

La remise du pallium, précisait le pape, souligne également «la catholicité de l’Eglise», qui a été envoyée par le Christ pour «annoncer la Bonne Nouvelle aux nations et servir l’humanité».

Le pape demandait ainsi aux fidèles présents d’aider les archevêques à «demeurer unis et à prier pour la mission pastorale à laquelle ils sont appelés».

Le pape n’oubliait personne, il disait : «Mes pensées vont aussi aux huit autres archevêques qui recevront le pallium dans leur diocèse».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel