ROME, vendredi 31 octobre 2003 (ZENIT.org) – « Dieu a sa place en Europe ». C’est le titre de la campagne lancée début octobre par la « Fondation de service politique » pour sensibiliser les parlementaires européens, les médias, et plus largement, tous les citoyens européens, à l’importance de la reconnaissance de l’origine chrétienne de l’Europe dans le futur traité fondateur de l’Europe.

« La référence à Dieu, et aux valeurs issues de la proclamation de l'Evangile, dans un traité ayant force de loi, protégera durablement la liberté religieuse en Europe et permettra un plus grand respect de la personne et de ses droits fondamentaux », explique le délégué général de la Fondation de service politique, Philippe de Saint-Germain.

La Fondation propose de signer une pétition (cf. http://www.libertepolitique.com/petition.php). L'ensemble des signatures sera remis avant la fin de l'année à Silvio Berlusconi, président en exercice du Conseil européen, par une délégation de parlementaires européens conduite par Elizabeth Montfort, administrateur de la Fondation de service politique, qui coordonne les pétitions nationales.

La Fondation de Service politique a été créée en 1992. Institut de recherche et d’analyse politique catholique, elle est animée par des laïcs indépendants de tous partis ou de toutes personnalités politiques. Son but est de promouvoir dans l’opinion et dans la vie politique une pensée politique issue de la doctrine sociale de l’Eglise et conforme au Magistère, tel qu’il est enseigné par les évêques unis au pape Jean-Paul II. Elle a son site à l’adresse suivante : www.libertepolitique.com.