La presse est en deuil avec l´assassinat de Viktor Tarassevitch

Print Friendly, PDF & Email

Et spécialement la presse catholique russe

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Jeudi 28 mars 2002 (ZENIT.org ) – La presse est en deuil avec la mort de Viktor Tarassevitch, assassiné, ainsi que son frère Yuri, en Pologne, en février dernier, selon une nouvelle qui nous parvient au moment du bouclage.

Après des semaines de recherches, nous apprenons que les corps de Viktor Tarassevitch et de son frère Yuri ont été retrouvés par Interpol en Pologne: ils sont morts par balles, autour du 22 février, date à laquelle ils auraient dû revenir en Biélorussie après un voyage en Allemagne.

Viktor Tarassevitch, 39 ans, était directeur de l´Agence de presse « Blagovest-Info » à Moscou depuis 7 ans. Il avait étudié à l´Institut de Journalisme Robert Schuman à Bruxelles. Yuri était technicien. Ils laissent chacun une femme et deux enfants. Ils étaient tous deux catholiques.

Viktor Tarassevitch, qui infatigablement s´est fait l´avocat d´une plus grande liberté de presse dans son pays, était apprécié pour son action pour le rapprochement entre catholiques et orthodoxes.

Il faudra attendre les conclusions de l´enquête pour éclaircir dans quelles circonstances ce double meurtre a été commis et pour quels motifs.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel