Le dialogue: une solution à la grave crise de Madagascar

Print Friendly, PDF & Email

Le pape « préoccupé » et « attristé » par les nouvelles de Madagascar

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, dimanche 3 mars 2002 (ZENIT.org) – Le pape Jean-Paul II a demandé ce matin, dans son allocution après la prière de l´Angélus, aux responsables politiques de Madagascar, de reprendre le dialogue, avec « confiance et courage », pour surmonter la grave crise qui secoue actuellement la « Grande Ile ».

« Les nouvelles qui arrivent de Madagascar me préoccupent vivement et m´attristent », a déclaré le pape. Confiant dans le caractère « non-violent » du peuple malgache, le Saint Père exhorte « les responsables à reprendre avec confiance et courage les voies du dialogue afin de trouver une solution rapide à la grave crise, uniquement en vue du bien commun ».

« J´invite en particulier les communautés chrétiennes de la Grande Ile à élever des prières ferventes, pour implorer du Seigneur le don de la paix dans la justice et dans le respect réciproque », a conclu le pape.

Le président malgache sortant Didier Ratsiraka a décrété jeudi la « loi martiale » dans la capitale, Antananarivo, et transféré tous ses pouvoirs à un gouverneur militaire. M. Marc Ravalomanana, maire d´Antananarivo, son rival dans l´élection présidentielle du 16 décembre dernier, s´est autoproclamé « président de la République ». M. Didier Ratsiraka souhaiterait qu´un deuxième tour soit organisé, le 24 mars prochain, précise AFP.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel