Faire un don
4e Congrégation générale du Synode des évêques sur les jeunes 5 oct. © Vatican Media

4e Congrégation générale du Synode des évêques sur les jeunes 5 oct. © Vatican Media

Synode 2018 : l’Eglise doit habiter aussi le monde numérique

Briefing du Synode des évêques

L’Eglise doit aussi habiter le monde numérique. C’est ce qui ressort notamment du briefing sur le Synode des évêques qui a eu lieu ce 19 octobre 2018, au Vatican. Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication, a précisé que les groupes linguistiques donneront leurs rapports sur la IIIe partie de l’Instrumentum laboris le 20 octobre, et que les commissions pour le document final et pour la lettre aux jeunes étaient au travail.

Yadira Vieyra, auditrice, assistante pour familles immigrées aux Etats-Unis, a plaidé dans son intervention pour une meilleure participation des femmes au Synode, et pour leur droit de vote, comme les frères religieux : « il est important de reconnaître le travail que font les femmes pour les plus pauvres et les plus vulnérables ».

Mariée depuis deux mois, Yadira a également exprimé son attente d’un accompagnement en Eglise pour les jeunes couples. Elle a par ailleurs souhaité un accueil des personnes homosexuelles qui ne se sentent pas accueillies dans l’Eglise. Il s’agit de leur faire sentir que Jésus est là pour elles, comme pour tous les hommes, a-t-elle souligné.

Pour le p. Valdir José De Castro, Supérieur général de la Société de Saint Paul, l’Eglise doit « apprendre à habiter le monde numérique, c’est un défi ». Et elle doit éduquer les jeunes à être présents sur Internet avec « liberté, prudence, responsabilité ». Ce sont eux, a-t-il affirmé, qui peuvent le mieux inculturer l’Evangile sur Internet, car ils en connaissent mieux le langage.

Mgr Joseph Naffah, évêque auxiliaire de Joubbé, Sarba et Jounieh des Maronites au Liban, a parlé quant à lui de son initiative de réseau en ligne des jeunes Libanais éparpillés dans le monde – y compris en prison – depuis 5 ans. En langue arabe, cet Institut de sciences religieuses qui rassemble 550 étudiants, permet de communiquer et de se former.

L’évêque a suggéré au Synode un bureau spécial rassemblant toutes les expériences catholiques auprès du « monde numérique », qui est la « nouvelle agora » et où l’Eglise est appelée à être présente.

Confiant les difficultés des jeunes qui doivent émigrer à cause des conflits au Moyen-Orient, Mgr Naffah a cependant affirmé : « nous sommes une Eglise d’espérance » et ces épreuves sont « une occasion de témoigner de la foi, surtout dans les moments difficiles ».

Mgr Emmanuel Kofi Fianu, évêque de Ho au Ghana, a évoqué son expérience d’apostolat biblique en ligne : « nos jeunes vivent aujourd’hui dans un monde numérique, a-t-il constaté, lire des livres n’est plus à la mode. » Aussi, pour qu’ils soient en contact avec la Bible, il faut diffuser davantage la Parole de Dieu sur les plates-formes numériques, y compris sur le portable.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel