Faire un don
Sainte-Marthe 26/10/2017 © L'Osservatore Romano

Sainte-Marthe 26/10/2017 © L'Osservatore Romano

Sainte-Marthe : non à la “pastorale de conservation”

Le courage de jeter la graine du Règne

Le pape François a appelé les chrétien au « courage » de jeter la graine du Règne de Dieu, de ne pas en rester à une « pastorale de conservation », lors de la messe qu’il a célébrée le 31 octobre 2017 à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican.

Commentant l’Evangile du jour (Luc 13,18-21), dans son homélie rapportée par Radio Vatican en italien, le pape a fait observer que la vie ici-bas était « une tension entre souffrance et gloire », dans l’attente d’une « révélation grandiose du Règne de Dieu » : « Cette tension qui va de l’esclavage du péché… à la plénitude de la gloire. »

« C’est l’espérance, a-t-il expliqué, qui nous conduit à la plénitude, l’espérance de sortie de cette prison, de cette limitation, de cet esclavage, de cette corruption et d’arriver à la gloire : un chemin d’espérance. Et l’espérance est un don de l’Esprit. C’est l’Esprit Saint qui est en nous et qui nous conduit à … une chose grandiose, à une libération, à une grande gloire. »

Dans l’Evangile, a-t-il poursuivi, « à l’intérieur de la graine de moutarde, de ce tout petit grain, il y a une force qui déchaîne une croissance inimaginable… En nous et dans la création… il y a une force qui se manifeste : il y a l’Esprit Saint » qui « nous donne l’espérance ».

« L’Eglise a toujours eu le courage de prendre et de jeter, de prendre et de mélanger, même si elle a eu la peur de le faire », a affirmé le pape avant de déplorer : « si souvent, nous voyons que l’on préfère une pastorale de conservation, sans laisser grandir le Règne. Mais, restons ce que nous sommes, petits, là, restons sûrs … Et le Règne ne grandit pas. Pour que le Règne grandisse, il faut le courage : de jeter le grain, de mélanger le levain. »

En jetant la graine, on la perd et en mélangeant le levain « je me salis les mains » car « il y a toujours quelque perte en semant le Règne de Dieu », a-t-il averti : « Attention à ceux qui prêchent le Règne de Dieu avec l’illusion de ne pas se salir les mains. Ceux-là sont gardiens de musée. »

En conclusion, le pape François a invité à l’espérance qui « ne déçoit pas » car elle est « la vertu la plus humble », « la servante ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel