Faire un don
Sainte Marthe du 1er juin 2018 © Vatican News

Sainte Marthe du 1er juin 2018 © Vatican News

Sainte-Marthe : la faim, l’esclavage, les guerres, persécutions du démon

Qui n’a de cesse de détruire l’humanité, image de Dieu

La faim, l’esclavage, les guerres… ce sont des persécutions du démon, qui n’a de cesse de détruire l’humanité, image de Dieu, a affirmé le pape François lors de la messe matinale de ce 1er juin 2018, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

La persécution fait « partie de la vie chrétienne », a souligné le pape dans son homélie rapportée par Vatican news en italien : « La persécution est un peu “l’air” dans lequel vit le chrétien aujourd’hui encore, parce qu’encore aujourd’hui il y a tant, tant de martyrs, tant de persécutés pour leur amour du Christ. Dans de nombreux pays, les chrétiens n’ont pas de droits. Si tu portes une croix, tu vas en galère… il y a des personnes condamnées à mourir parce qu’elles sont chrétiennes, aujourd’hui. Il y a des personnes tuées et leur nombre est plus élevé que les martyrs des premiers temps. Plus élevé ! … Les journaux télévisés, les journaux ne publient pas ces choses. Mais les chrétiens sont persécutés. »

Mais le pape a dénoncé une autre persécution : celle de « tout homme et toute femme parce qu’ils sont l’image vivante de Dieu ». Le démon en effet veut « la destruction de la dignité » humaine.

« Derrière toute persécution, a-t-il ajouté, aussi bien des chrétiens que des humains, il y a le diable, il y a le démon qui cherche à détruire la confession du Christ dans les chrétiens et l’image de Dieu dans l’homme et la femme. Dès le commencement, il a cherché à faire cela, … à détruire cette harmonie entre homme et femme que le Seigneur a créée, cette harmonie qui vient du fait qu’ils sont à l’image et à la ressemblance de Dieu. Et il a réussi à le faire. Il est parvenu à le faire avec la ruse, la séduction … avec les armes qu’il utilise. Il fait toujours comme cela. »

L’œuvre du démon se poursuit : « Aujourd’hui aussi, a constaté le pape François, il y a une force, je dirais un acharnement contre l’homme et la femme, parce qu’autrement on ne peut expliquer cette vague croissante des destructions de l’homme et de la femme, de l’humain. »

Le pape a cité à ce propos la faim, une « injustice » qui « détruit l’homme et la femme », l’exploitation, l’esclavage, la “torture”, ainsi que les colonisations culturelles, « quand des empires font accepter des dispositions de leur culture contre l’indépendance… ils imposent des choses inhumaines pour détruire ».

Les guerres aussi sont « un instrument de destruction des gens, de l’image de Dieu », a souligné le pape en fustigeant « les personnes qui font les guerres, qui planifient les guerres pour avoir une puissance sur les autres. Il y a des personnes qui poursuivent les industries des armes pour détruire l’humanité, pour détruire l’image de l’homme et de la femme, aussi bien physiquement que moralement et culturellement ».

« Nous ne devons pas nous permettre d’être naïfs, a insisté le pape. Aujourd’hui, dans le monde, non seulement les chrétiens sont persécutés ; également les humains, l’homme et la femme, parce que le père de toute persécution ne tolère pas qu’ils soient l’image et la ressemblance de Dieu. Et il attaque et il détruit cette image. Il n’est pas facile de comprendre cela ; il faut beaucoup de prière pour le comprendre. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel