Faire un don
Retraite de carême 2019 de la Curie à Ariccia © Vatican Media

Retraite de carême 2019 de la Curie à Ariccia © Vatican Media

Retraite de carême : Dieu est présent dans l’humain, souligne le pape

Remerciements au prédicateur (Traduction intégrale)

« Dieu se fait toujours présent dans l’humain », a souligné le pape François à la conclusion de la retraite qu’il a vécue avec les membres de la Curie romaine, à Ariccia – au sud de Rome – du 10 au 15 mars 2019.

Le pape a remercié le prédicateur, dom Bernardo Francesco Maria Gianni, père abbé de l’abbaye de San Miniato al Monte – à Florence – en saluant le « courage » du bénédictin olivétain et en mettant en relief les idées-clés de ces journées : mémoire, espérance, travail, patience.

Paroles du pape François

Je veux te remercier, frère Bernardo, pour ton aide en ces jours. J’ai été touché par ton travail pour nous faire entrer, comme l’a fait le Verbe, dans l’humain ; et comprendre que Dieu se fait toujours présent dans l’humain. Il l’a fait d’abord dans l’incarnation du Verbe, totale, mais Il est aussi présent dans les empreintes qu’il laisse dans l’humain. Comme dans l’incarnation du Verbe – indivis et pur –, il est là. Et notre travail est peut-être de continuer…

Je te remercie beaucoup pour ce travail. Je te remercie de nous avoir parlé de mémoire : cette dimension “deutéronomique” que nous oublions ; de nous avoir parlé d’espérance, de travail, de patience, de nous avoir indiqué la voie pour avoir cette “mémoire de l’avenir” qui nous conduit toujours vers l’avant. Merci !

Et vous m’avez fait rire quand vous avez dit que quelqu’un, en lisant les titres des méditations, ne comprenait pas ce que faisait la Curie : peut-être ont-ils engagé un guide touristique pour leur faire connaître Florence et ses poètes… Et moi aussi, dans la première méditation, j’ai été un peu désorienté, puis j’ai compris le message. Merci.

J’ai beaucoup pensé à un document conciliaire – Gaudium et spes – c’est peut-être le document qui a rencontré le plus de résistance, encore aujourd’hui. Et à certains moments je t’ai vu ainsi : avec le courage des Pères conciliaires quand ils ont signé ce document. Je te remercie beaucoup. Prie pour nous, qui sommes tous pécheurs, tous, mais qui voulons avancer ainsi, en servant le Seigneur. Merci beaucoup et salue les moines de ma part et de notre part. Merci !

Traduction de Zenit, Anne Kurian

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel