Faire un don
Cathédrale de Rabat, Maroc © Vatican Media

Cathédrale de Rabat, Maroc © Vatican Media

Maroc : le pape s’incline devant frère Jean-Pierre, dernier survivant de Tibhirine

Il baise sa main dans la cathédrale de Rabat

Le pape François a rencontré le frère Jean-Pierre Schumacher, dernier survivant de Tibhirine, dans la cathédrale Saint-Pierre de Rabat, ce 31 mars 2019 : il s’est incliné devant lui et lui a baisé la main.

Au deuxième jour de son voyage apostolique au Maroc, le pape avait rendez-vous avec les prêtres, religieux et religieuses présents dans le diocèse. Au premier rang : sœur Ersillia Mantovani, 97 ans, Italienne franciscaine qui venait de célébrer 80 ans de vie religieuse, et le moine trappiste de 95 ans qui a survécu à la prise d’otage de 1996 où sept de ses frères sont morts, en Algérie.

Les deux figures ont été applaudies à tout rompre par l’assemblée. Et le pape a rendu hommage au frère Jean-Pierre, en lui baisant la main. Interrogé par la télévision italienne Rai 2 après cette entrevue, le vieux moine a expliqué qu’il avait également baisé la main du pape, décrivant un moment inoubliable.

Sept trappistes français – Christian de Chergé, Luc Dochier, Christophe Lebreton, Michel Fleury, Bruno Lemarchand, Célestin Ringeard, Paul Favre-Miville – ont été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l’Atlas, à 80 km au sud d’ Alger. En revanche, deux frères, Amédée – décédé en 2008 – et Jean-Pierre, enfermés dans leurs chambres, ont échappé aux ravisseurs. Aujourd’hui, frère Jean-Pierre vit à Midelt (Maroc), au monastère Notre-Dame-de-l’Atlas.

Les sept moines de Tibhirine, dont le martyre a été reconnu par la Congrégation pour les causes des saints le 26 janvier 2018, ont été béatifiés le 8 décembre dernier.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel