Faire un don
Conférence de presse sur le vol Tokyo-Rome © Vatican Media

Conférence de presse sur le vol Tokyo-Rome © Vatican Media

L’Occident doit apprendre la contemplation : conférence de presse Tokyo-Rome (4)

La possession d’une arme nucléaire est immorale

« Apprendre la contemplation aide tellement notre société occidentale – toujours trop pressée », souligne le pape François en rentrant de son voyage en Thaïlande et au Japon, le 26 novembre 2019. Il invite à « apprendre à s’arrêter et aussi à regarder les choses avec poésie », comme l’Orient qui « est capable de regarder les choses avec des yeux qui voient au-delà ».

Répondant aux questions des journalistes, le pape a affirmé une nouvelle fois que « l’usage des armes nucléaires est immoral… et non seulement l’usage, mais aussi la possession, parce qu’un accident, ou la folie d’un dirigeant, la folie d’un seul peut détruire l’humanité ».

Voici la traduction par Vatican News de ce passage de la conférence de presse du pape François à bord de l’avion de la compagnie japonaise ANA:

Père Makoto Yamamoto, Catholic Shimbum

Nous vous remercions de tout cœur d’être venu au Japon de si loin. Je suis prêtre diocésain près de Nagasaki. Vous avez vu Nagasaki et Hiroshima, comment vous êtes-vous senti ? La société et l’Église occidentale ont elles quelque chose à apprendre de la société et de l’Église orientale ?

«Je commence par la dernière. Un dicton m’a beaucoup éclairé : “lux ex Oriente, ex Occidente luxus”. La lumière vient de l’Orient, le luxe, la consommation viennent de l’Occident. Il y a précisément cette sagesse orientale, qui n’est pas seulement une sagesse de connaissance, mais des temps, de contemplation. Apprendre la contemplation aide tellement notre société occidentale – toujours trop pressée -, apprendre à s’arrêter et aussi à regarder les choses avec poésie. C’est une opinion personnelle, mais je pense qu’en Occident il manque un peu de poésie supplémentaire. Il y a bien des choses poétiques très belles, mais l’Orient va plus loin. L’Orient est capable de regarder les choses avec des yeux qui voient au-delà, je ne voudrais pas utiliser le mot « transcendant » parce que certaines religions orientales ne parlent pas de transcendance mais d’une vision au-delà de la limite de l’immanence, mais sans dire transcendance. Pour cela, j’utilise des expressions comme la poésie, la gratuité, la recherche de sa propre perfection dans le jeûne, dans la pénitence, dans la lecture de la sagesse des sages orientaux. Je crois que cela nous ferait du bien, à nous Occidentaux, de nous arrêter un moment et de donner du temps à la sagesse.

Nagasaki et Hiroshima ont toutes deux souffert de la bombe atomique, ce qui les fait se ressembler. Mais il y a une différence. Nagasaki n’a pas eu seulement la bombe, mais aussi les chrétiens. Nagasaki a des racines chrétiennes, le christianisme est ancien, il y a eu des persécutions de chrétiens dans tout le Japon mais à Nagasaki, celles-ci étaient très fortes. Le secrétaire de Nonciature m’a donné un fac-similé en bois où est écrit le « wanted » de l’époque : les chrétiens étaient recherchés ! Si tu en trouves un, dénonce-le et tu toucheras beaucoup, si tu trouves un prêtre, dénonce-le et tu toucheras beaucoup. C’est frappant, il s’est agi de siècles de persécution, c’est un phénomène chrétien qui en quelque sorte « relativise », dans le bon sens du terme, la bombe atomique. En revanche, aller à Hiroshima, c’est uniquement pour rappeler la bombe atomique, parce que ce n’est pas une ville chrétienne comme Nagasaki. C’est pourquoi je voulais aller aux deux. Dans les deux cas, il y a eu le désastre atomique.

Hiroshima a été une véritable catéchèse humaine sur la cruauté, je n’ai pas pu voir le musée d’Hiroshima pour des raisons de temps, parce que c’était une mauvaise journée (horaires très serrés ndlr) mais on dit que c’est terrible: des lettres de chefs d’État, de généraux expliquant comment on pouvait faire un plus grand désastre. Pour moi, ce fut une expérience beaucoup plus touchante. Et là j’ai rappelé que l’usage des armes nucléaires est immoral, c’est pourquoi cela doit aller dans le Catéchisme de l’Église catholique, et non seulement l’usage, mais aussi la possession, parce qu’un accident, ou la folie d’un dirigeant, la folie d’un seul peut détruire l’humanité. Pensons à cette phrase d’Einstein: “La Quatrième Guerre mondiale sera menée avec des bâtons et des pierres”».

Traduction © Vatican News

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel