Faire un don
Basilique Saint-Antoine @ wikimedia commons / Didier Descouens

Basilique Saint-Antoine @ wikimedia commons / Didier Descouens

« Le voyage de Flora »: une guérison inexplicable auprès de S. Antoine de Padoue

Témoignage de Flora, aujourd’hui grand mère

Claudio Zerbetto raconte « le voyage de Flora » – Il viaggio di Flora– dans le « Messager de Saint Antoine » (« Messagero di Sant’Antonio »): l’histoire de la guérison d’une petite fille, dans les années cinquante, grâce à l’intercession de saint Antoine.

Flora était affectée depuis l’âge de 3 ans d’entérocolite aigüe, une « inflammation de la muqueuse de l’estomac et de  l’intestin », avec issue fatale possible: vomissements, hémorragies, douleurs abdominales.
Bien que fragilisée par la maladie, elle était partie en train de Brescia (Italie du Nord)  avec sa maman, Rosalinda, et son papa, Andrea Borghetti, pour un pèlerinage à Padoue. Ils avaient auparavant perdu une autre petite fille. C’était le pèlerinage de l’espérance. Elle a été complètement guérie, rapporte le magazine italien. Elle a maintenant 69 ans. Elle affirme: « Je dois à saint Antoine de pouvoir en parler aujourd’hui ».
Sa famille avait une tradition de dévotion à saint Antoine – du Portugal et de Padoue! – comme dans toute la région de Brescia.

Dans la basilique du « Santo » il se dirigent vers la gauche, vers la tombe de saint Antoine: « Je me souviens encore, raconte Flora, de la pierre vert sombre et mes parents qui posent le front contre ce marbre, le caressent, disent des prières. » Et encore: « J’ai vu les larmes de maman et l’émotion de papa ». Puis: « Ils m’ont retiré mes petits vêtements pour me faire revêtir un petit vêtement franciscain avec une ceinture à treize noeuds ». Saint Antoine est fêté le 13 juin. Et elle a ensuite a porté le vêtement pendant 13 mois en l’honneur du saint. Ses parents ont continué de prier pour sa guérison.

A l’âge de quatre ans et demi, elle avait fait sa Première communion et sa première confession sacramentelle.

Mais sa santé restait précaire, elle semblait même s’aggraver. Sa maman ne cesse de prier et de pleurer, et de se rendre à la basilique de Padoue, avec son mari et sa fille. Un jour, de façon inexpliquée, l’enfant reprend des couleurs, elle se sent mieux, ne ressent plus aucune douleur, ne souffre plus d’hémorragies. Elle est complètement guérie, rapporte le « Messager de Saint Antoine » en italien.

Saint Antoine de Padoue © saint-antoine-de-padoue-marseille.com

Saint Antoine de Padoue © saint-antoine-de-padoue-marseille.com

Les médecins qui la suivent ne s’expliquent pas ce changement brusque et total. Flora raconte: « Mes parents m’ont immédiatement conduite chez soeur Elysea, la soeur en service à l’hôpital où j’étais soignée, sans résultat. » La soeur conduit Flora et sa maman chez le médecin traitant qui déclare: « Je ne crois pas aux miracles, mais je peux dire que cette guérison, à l’improviste et complète, est scientifiquement inexplicable. c’est vraiment un miracle. »

Flora conserve le petit vêtement franciscain. Elle invoque toujours saint Antoine: « Je le prie et je l’invite particulièrement à avoir un regard bienveillant sur ma famille. »

Elle s’est mariée avec Sergio et ils ont eu deux enfants, Vittorio, 44 ans et Elisa, 38, et des petits enfants, à qui l’on raconte que saint Antoine a apporté la guérison à leur grand mère quand elle était enfant, conclut le récit du « Messaggero ».

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel