Faire un don
L'Osservatore Romano du 27 avril 2018, capture

L'Osservatore Romano du 27 avril 2018, capture

La paix en Corée à la une de L’Osservatore Romano

Les médias du Vatican saluent la rencontre des leaders coréens

Les médias du Vatican saluent un accord de paix qui pourrait être signé entre la Corée du Sud et Corée du Nord et un article intitulé « Les deux Corée signeront la paix » fait la une de L’Osservatore Romano en italien du 28 avril 2018 tandis que Vatican News en italien met en gros titre « Sommet de Corée : accord de paix dans un an » ce vendredi 27 avril.

Il s’agit de la rencontre entre le leader nord-coréen Kim Jong-un et le chef d’État sud-coréen Moon Jae-in, le 27 avril, en Corée du Sud: ils se sont engagés à transformer d’ici 2018 l’armistice en véritable traité de paix et ils ont parlé de la dénucléarisation complète de la péninsule.

À l’audience générale du 25 avril 2018, le pape François avait assuré de sa « prière personnelle » et de « la proximité de toute l’Église » pour le peuple coréen « qui désire ardemment la paix ». Il avait souligné que cette rencontre des dirigeants coréens « sera une occasion propice pour lancer un dialogue transparent et un parcours concret de réconciliation et de fraternité retrouvée, afin de garantir la paix dans la péninsule coréenne et dans le monde entier ».

« Une nouvelle histoire commence maintenant, la guerre est finie », a déclaré Kim Jong-un à la fin du sommet de paix avec le président sud-coréen, Moon Jae-in, souligne L’Osservatore Romano. Ils se sont rencontrés dans le village frontalier de Panmunjom où, il y a 65 ans, en 1953, l’armistice entre les deux Corée a été signé.

Dans la « Déclaration de Panmunjom pour la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne », il est indiqué que les parties confirment leur objectif commun de réaliser, grâce à une dénucléarisation complète, une péninsule coréenne exempte de la menace atomique, indique encore le quotidien du Vatican.

Dans la déclaration, fait observer la même source, les deux dirigeants ont aussi réaffirmé le pacte de non-agression selon lequel ils ne feront recours à la force sous aucune forme contre l’autre pays et ils ont accepté de respecter strictement l’accord.

«Aujourd’hui, a dit Moon Jae-in, un nouveau chapitre s’ouvre.» Il a rappelé que « le monde se tourne vers Panmunjom, qui est devenu, grâce à la visite de Kim, un symbole de paix et non de division ».

Kim Jong-un, poursuit L’Osservatore Romano, le premier dirigeant de la famille régnante à Pyongyang depuis soixante-dix ans à entrer en Corée du Sud, a appelé à « ne pas gaspiller l’occasion » de paix. « Nous sommes un peuple, nous devons être unis », a-t-il dit.

En tant que signal de réconciliation concrète, Kim Jong-un et Moon Jae-in ont planté un pin, symbole de bons vœux pour la péninsule, tandis que leurs noms ainsi que la phrase « nous plantons ici la paix et la prospérité » ont été gravés sur un rocher à Panmunjom. « J’espère, a dit Kim Jong-un durant cette cérémonie, profiter au maximum des opportunités d’aujourd’hui et j’espère que nos relations pourront s’épanouir avec ce pin. »

La Chine a qualifié d’ « historique » la rencontre entre le président sud-coréen et le leader nord-coréen, espérant que ce serait le début d’une nouvelle ère de relations diplomatiques.

Pour sa part, la Maison-Blanche a souhaité la paix et la prospérité dans la péninsule coréenne. « Les États-Unis, indique son communiqué, apprécient la coordination étroite avec notre allié, la République de Corée, et attendent de poursuivre les discussions robustes en préparation de la réunion prévue entre le président Donald Trump et Kim Jong-un dans les prochaines semaines. »

Le sommet entre le président américain et le leader nord-coréen devrait avoir lieu entre fin mai et début juin, précise la même source.

La photo choisie par L’Osservatore Romano montre le moment improvisé où le leader nord-coréen invite son homologue à passer à son tour de l’autre côté de la frontière.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel