Faire un don
Mgr Paul Richard Gallagher, wikipedia

Mgr Paul Richard Gallagher, wikipedia

La diplomatie pontificale, service de l’homme et de la paix

«Religions et diplomatie pour la paix», par Mgr Gallagher

« La diplomatie pontificale trouve son origine dans la dimension transcendante de l’homme et se met à son service (…). Le Saint-Siège ne cessera jamais de s’engager, avec son autorité juridique et morale, afin que dans tous les pays, les chrétiens et les hommes de bonne volonté puissent librement contribuer au bien commun » : c’est ce qu’a affirmé Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les Relations avec les États, au congrès « Religions et diplomatie pour la réconciliation dans la société », organisé au Vatican du 27 au 29 septembre, par l’association Charité politique. Une intervention rapportée par L’Osservatore Romano en italien du 1er octobre 2016.

« Ma réflexion est partie de la conscience du fait que la globalisation nuit aux peuples, augmente les inégalités et le populisme mais qu’elle est aussi une occasion de solidarité. Voilà pourquoi il devient nécessaire de promouvoir une éthique de la charité et une culture du dialogue, en se laissant conduire par la miséricorde, comme l’a proposé le pape avec le Jubilé extraordinaire », a affirmé, notamment, Mgr Gallagher.

Au cours des débats, il a été question entre autres des contradictions sociales et économiques, des menaces de la violence et du terrorisme, de la précarité des structures publiques, de la difficulté de construire l’Europe, des risques pour la paix internationale et du drame de la faim dans le monde, qui minent l’idéal d’une société réconciliée.

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et Mgr Silvano Maria Tomasi, nonce apostolique, le scalabrinien  Gabriele F.  Bentoglio, sous-secrétaire du dicastère pour les migrants et les personnes en déplacement, ont participé au congrès, ainsi que les ambassadeurs près le Saint-Siège de Russie, d’Argentine, de Turquie, de Slovaquie, de Hongrie, de Bosnie-Herzégovine, du Cameroun, de Slovénie et de la Principauté de Monaco, convaincus que les communautés religieuses et leurs responsables peuvent offrir une contribution essentielle dans la construction de la paix, toujours selon la même source.

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel