Faire un don
Audience du 8 février 2017, capture CTV

Audience du 8 février 2017, capture CTV

Japon: le bienheureux samouraï Takayama Ukon, exemple de « force dans la foi »

Il préféra le Christ aux honneurs et à l’aisance, hommage du pape

Lors de l’audience générale du 8 février 2017, le pape François a salué la béatification du samouraï martyr Takayama Ukon (1552-1615), qui avait eu lieu la veille au Japon. Un exemple de « force dans la foi », a-t-il estimé.

« Hier, à Osaka au Japon, a-t-il déclaré à la fin de la rencontre dans la salle Paul VI au Vatican, Juste Takayama Ukon, fidèle laïc japonais, mort martyr à Manille … a été proclamé bienheureux ». C’est le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, qui a présidé la célébration.

« Plutôt que de tomber dans le compromis, il a renoncé aux honneurs et à l’aisance en acceptant l’humiliation et l’exil, a ajouté le pape. Il est resté fidèle au Christ et à l’Evangile ; c’est pourquoi il représente un exemple admirable de force dans la foi et de dévouement dans la charité ».

Né en 1552 d’une famille de seigneurs féodaux, Juste Takayama Ukon est baptisé à l’âge de 12 ans quand son père Dario se convertit au catholicisme à la suite de la prédication du jésuite saint François Xavier. Lorsque les persécutions des chrétiens commencent en 1587, nombreux sont ceux qui abjurent pour sauver leurs vies et leurs biens. Juste Takayama Ukon et son père renoncent aux honneurs en choisissant la pauvreté.

En 1614, quand le christianisme est définitivement interdit, Takayama Ukon part en exil aux Philippines avec 300 chrétiens après avoir été persécuté et chassé du Japon. Il meurt de fièvre quarante jours environ après son arrivée.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel