Faire un don
Francesco Spinelli © suoreadoratrici.com

Francesco Spinelli © suoreadoratrici.com

Italie : un miracle attribué à l’intercession du bienheureux don Francesco Spinelli

Voie ouverte à sa canonisation

Le Vatican reconnaît un miracle obtenu par l’intercession du bienheureux italien Francesco Spinelli, prêtre diocésain, fondateur de l’Institut des Sœurs adoratrices du Très-Saint Sacrement (1853 -1913).

Le pape François a autorisé, le 6 mars 2018, la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret concernant ce miracle, ouvrant ainsi la voie à la canonisation du bienheureux prêtre.

« Tout au long de sa vie, pleine de grandes épreuves, dit sa biographie, don Francesco vit et enseigne l’art du pardon : il passe sa vie à genoux devant l’ostensoir et devant les frères, dans lesquels il voit la présence de Jésus à aimer et à servir avec amour inconditionnel et compassion. »

Don Francesco naît à Milan le 14 avril 1853. Ordonné prêtre le 17 octobre 1875, il se rend à Rome pour l’Année jubilaire. Dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure, il s’agenouille devant la crèche de l’Enfant Jésus et il a une vision : « Je me suis agenouillé, j’ai pleuré, j’ai prié et j’ai entrevu une nuée de jeunes filles qui se consacreraient à l’adoration de Jésus dans le Sacrement. »

Le 15 décembre 1882, il fonde, avec Caterina Comensoli et deux autres sœurs, l’Institut des Sœurs adoratrices, à Bergame. Le but de la nouvelle institution est « d’attiser un amour plus ardent pour l’Eucharistie célébrée et adorée pour le verser sur les plus pauvres parmi les frères ».

Après un début prometteur, la nouvelle communauté est confrontée à plusieurs difficultés, calomnies et intrigues. Le 4 mars 1889, en raison d’un effondrement financier, dans lequel don Francesco est impliqué sans le vouloir, il est renvoyé du diocèse de Bergame.

Accueilli par les membres du clergé de Crémone et par Mgr Geremia Bonomelli, don Francesco invite les sœurs à rester unies et à continuer leur mission.

Aujourd’hui, les communautés des Sœurs adoratrices sont présentes en Italie, au Congo, au Sénégal, au Cameroun, en Colombie et en Argentine.

Don Francesco est décédé le 6 février 1913 à Rivolta d’Adda.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel