Faire un don
Déjeuner avec les pauvres de la Caritas de Florence © L'Osservatore Romano

Déjeuner avec les pauvres de la Caritas de Florence © L'Osservatore Romano

Intention de prière du mois de juin: « À l’image du Maître, prêtres et pauvres »

«Booster» la charité de tous

En ce mois de juin, mois du Sacré-Coeur et alors que la fête du sacré Coeur est dédiée à la prière pour la sanctification des prêtres, le pape François invite à prier pour eux pendant tout le moi. Son intention de prière est en effet :  « Pour les prêtres, qu’à travers la sobriété et l’humilité de leur vie, ils s’engagent dans une solidarité active avec les plus pauvres. » 

Dans son éditorial le père Daniel Régent, jésuite, directeur national (France) du Réseau de prière du pape (Apostolat de la prière), aide à orienter cette prière: « Ce qui est demandé au prêtre et pour lequel nous prions, c’est d’être pour les chrétiens un modèle, un « booster » pour la charité de tous. Alors chacun peut sentir qu’en priant pour les prêtres, il prie pour lui-même et sa propre conversion ainsi que pour la communauté ecclésiale dans son ensemble. »

Voici son éditorial pour juin 2019:

À l’image du Maître, prêtres et pauvres

Nous pourrions être surpris de constater que cette intention « Pour les prêtres, qu’à travers la sobriété et l’humilité de leur vie, ils s’engagent dans une solidarité active avec les plus pauvres. » ne parle pas de leur ministère propre, le cœur de leur vie : présider l’eucharistie et les sacrements pour l’assemblée chrétienne. Formulée de cette manière, l’intention ne souligne pas ce qui pourrait les mettre à part des autres, mais ce qui les fait vivre avec et en solidarité avec tous. Les pasteurs doivent avoir l’odeur des brebis se plaît à rappeler le pape François. Sobriété et humilité de vie ainsi que la solidarité avec les plus pauvres, voilà ce qui devrait permettre de reconnaître tout chrétien au cœur de la ville, au cœur du monde. Ce qui est demandé au prêtre et pour lequel nous prions, c’est d’être pour les chrétiens un modèle, un « booster » pour la charité de tous. Alors chacun peut sentir qu’en priant pour les prêtres, il prie pour lui-même et sa propre conversion ainsi que pour la communauté ecclésiale dans son ensemble.

Les prêtres de l’Église Catholique ne sont pas issus d’une tribu particulière comme dans l’Ancien Testament de la tribu de Levi : ils viennent du peuple. Ordonnés, ils continuent à en faire partie et c’est un devoir pour les chrétiens de les porter dans la prière. Si les prêtres sont appelés à vivre une solidarité avec les plus pauvres, les pauvres et le peuple pour qui ils sont ordonnés sont appelés à vivre une solidarité avec eux ! Les mettre à part au nom de leur ordination les met en danger. L’intention de ce mois, du fait même de prier pour eux, le rappelle discrètement avec bonheur.

La sobriété et l’humilité de vie conduisent à une solidarité active avec les plus pauvres. Cette attitude est le chemin qui permet de rencontrer le Christ. Il s’est fait pauvre, il est né dans une étable et n’avait pas une pierre pour reposer sa tête. Sa gloire est de mourir humilié sur une croix. Il déclare au début de son enseignement : « Heureux les pauvres de cœur, le Royaume de Dieu est à eux ». Le bonheur du Royaume passe par là. Il nous faut tous en faire l’expérience au nom de notre baptême. Certes, il prend à rebours nos envies terrestres faites de confort, de richesses, d’honneur et de puissance. C’est ensemble prêtres et laïcs que nous pouvons nous soutenir mutuellement pour le vivre et grandir chacun dans notre vocation.

En agissant en la personne du Christ qui s’est donné le soir de sa Passion, sous les espèces du pain et du vin, et qui est mort pauvrement sur la croix, le prêtre et l’assemblée à qui il donne la communion sont appelés à être configurés au Christ en rejoignant les plus pauvres de la terre.

P. Daniel Régent sj, directeur national (France)

 

 

About Daniel Regent sj

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel