Faire un don

Des milliers de familles philippines en fête autour du pape

« Ne cachez pas votre foi, ne cachez pas Jésus »

« Vous pourriez être vous aussi pauvres dans le sens matériel, mais vous avez une abondance de dons à offrir quand vous offrez le Christ et la communauté de son Église. Ne cachez pas votre foi, ne cachez pas Jésus, mais portez-le au monde et offrez le témoignage de votre vie de famille » : c’est l’encouragement du pape François aux milliers de familles qui se sont rassemblées en fête autour de lui ce 16 janvier 2015 à Manille.

Au terme de son deuxième jour de visite apostolique dans le pays, le pape François avait en effet rendez-vous avec les familles en fin d’après-midi, à 17h30 (10h30 à Rome) au stade « Mall of Asia Arena » qui a une capacité d’accueil de 20.000 personnes.

Le long du chemin déjà, la papamobile du pape a été acclamée par des milliers de personnes. Une fois arrivé au stade comble, après avoir béni des personnes handicapées, le pape a rejoint une scène pour présider une célébration, introduite par Mgr Gabriel Reyes, évêque d’Antipolo et président de la Commission épiscopale pour la famille.

Un membre de la famille propriétaire du palais des sports, ainsi que plusieurs familles philippines – dont un couple de sourds-muets parents de quatre enfants – ont témoigné tour à tour de leurs défis et de leurs espérance.

Puis le pape a pris la parole : au cours d’un long discours en anglais – avec de nombreuses parties prononcées d’abondance de cœur en espagnol – ponctué d’applaudissements enthousiastes de la foule, il a encouragé les familles à « être des voix prophétiques » dans le monde.

Saluant « l’Année des Pauvres » instituée en 2015 par les évêques, il a exhorté à « aller au-delà des limites des maisons et prendre soin des frères et sœurs plus nécessiteux » : « Je vous demande de vous intéresser spécialement à ceux qui n’ont pas leur propre famille, en particulier à ceux qui sont âgés et aux enfants privées de leurs parents. Ne les laissez jamais se sentir isolés, seuls et abandonnés, mais aidez-les à se rendre compte que Dieu ne les a pas oubliés. »

« Vous pourriez être vous aussi pauvres dans le sens matériel, mais vous avez une abondance de dons à offrir quand vous offrez le Christ et la communauté de son Église. Ne cachez pas votre foi, ne cachez pas Jésus, mais portez-le au monde et offrez le témoignage de votre vie de famille », a-t-il poursuivi.

Le pape a également invité le pays à « protéger les familles » car « chaque menace à la famille est une menace à la société elle-même. L’avenir de l’humanité passe par la famille » : « Voyez en elles le plus grand trésor de votre nation et nourrissez-les toujours de la prière et de la grâce des sacrements. »

« Quand les familles donnent naissance aux enfants dans notre monde, les éduquent à la foi ainsi qu’aux valeurs saines, et leur enseignent à offrir leur contribution à la société, elles deviennent une bénédiction pour le monde », a-t-il ajouté.

Il a médité sur trois aspects nécessaires à la vie familiale : « se reposer dans le Seigneur, se lever avec Jésus et Marie, et être une voix prophétique ».

Se reposer dans le Seigneur, signifie « trouver le temps, chaque jour, pour prier », en dépit des multiples activités, a-t-il expliqué en mettant en garde : « se reposer dans la prière est particulièrement important pour les familles… La famille qui prie ensemble demeure ensemble. »

Mais « une fois écoutée la voix de Dieu » dans le « repos » de la prière, il s’agit de « se réveiller », de « se lever » et « d’agir » car « la foi ne retire pas [le chrétien] du monde, mais elle l’y insère davantage ».

Face aux « pressions sur la vie de la famille » – catastrophes naturelles, situation économique, pauvreté extrême, matérialisme et styles de vie qui détruisent la vie familiale… – il a exhorté : « Soyez des exemples d’amour, de pardon et d’attention. Soyez des sanctuaires de respect pour la vie, en proclamant la sacralité de chaque vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. »

Au terme de la rencontre, qui s’est conclue par des chants joyeux et rythmés, le pape est rentré à la nonciature apostolique où il loge. C’était son dernier rendez-vous officiel de la journée : ce matin, il a rendu visite au président de la République et aux autorités des Philippines, puis a célébré une messe avec les évêques, les prêtres, religieux et religieuses, à la cathédrale de l’Immaculée conception de Manille.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel