Bosnie-Herzégovine : visite de Dragan Covic au Vatican

Paix, réconciliation, dialogue interreligieux

Pope Francis receives the Chairman of the Presidency of Bosnia and Herzegovina

PHOTO.VA - OSSERVATORE ROMANO

Le pape François a reçu Dragan Covic, membre croate de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine, ce 1er juin 2017, au Vatican. La visite a été l’occasion de parler de la paix, de la réconciliation, du dialogue interreligieux.

Le chef d’Etat a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin et Mgr Paul R. Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Les échanges, a rapporté un communiqué du Saint-Siège publié par la suite, ont été l’occasion d’évoquer « la situation dans le pays, les défis qu’il doit affronter et ses aspirations européennes ». La Bosnie-Herzégovine a officiellement déposé sa candidature à l’entrée dans l’Union européenne en février 2016.

L’actualité politique internationale, en particulier le contexte régional, ont également été abordés. En outre, il a été question de thèmes divers tels « la paix, la réconciliation, le dialogue interreligieux et la présence de la communauté catholique dans le pays ». Les catholiques représentent 14% de la population, à majorité chrétienne (52%) et à 45% musulmane.

En tant que membre de la présidence tripartite de Bosnie-Herzégovine – une co-présidence croate, bosniaque et serbe – Dragan Covic avait accueilli le pape Jean-Paul II dans son pays en 2003. Il avait été reçu au Vatican par le pape polonais deux ans plus tard puis par le pape François en 2014 et en 2015.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!