Faire un don
Rencontre avec les migrants à Bologne © L'Osservatore Romano

Rencontre avec les migrants à Bologne © L'Osservatore Romano

Afrique : accueillir la jeunesse « à bras ouverts »

Le défi de l’Église locale en vue du Synode sur les jeunes

« Le défi pour l’Église en Afrique est clair, affirme le père Donald Zagore, missionnaire de la Société des Missions africaines, présent au Togo : elle doit accueillir cette jeunesse à bras ouverts, avec toutes les questions et les angoisses qu’elle soulève, avec la vive préoccupation de l’éduquer au discernement. »

Le père Zagore réfléchit sur la signification pour le continent africain du « Synode sur les jeunes » – la XVe Assemblée générale ordinaire du synode des évêques, sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » – qui aura lieu au Vatican du 3 au 28 octobre 2018, indique l’agence vaticane Fides le 30 janvier 2018.

« Au-delà de la simple dynamique de renouvellement du lien avec ses jeunes, explique le missionnaire, l’Église elle-même veut par ce Synode retrouver sa jeunesse, une jeunesse authentique, qui dérive de la source de l’éternité, du Christ. C’est le Christ qui donne la lumière pour aller de l’avant. C’est dans cette lumière que l’Église, en Afrique et dans le monde entier, peut trouver de manière sûre, la jeunesse nécessaire pour affronter les questions les plus difficiles. »

« Les jeunes, rappelle le prêtre, demeurent une force considérable. L’Église, sous la conduite du pape François, l’a compris et ceci vaut aussi pour les Églises présentes dans les pays africains. »

« Jamais dans l’histoire, souligne-t-il, il n’avait été organisé un Synode pour les jeunes avec la création de structures de communication qui leur permettent une large marge d’expression. »

« L’Église, poursuit le père Zagore, se montre attentive non seulement à ses jeunes, mais à tous les jeunes, de tout credo. Aujourd’hui, aucune structure, qu’elle soit ou non ecclésiale, ne peut prétendre survivre dans le monde actuel en ignorant l’importance et le poids des jeunes… La jeunesse constitue un symbole de l’avenir. Voilà pourquoi fermer la porte aux jeunes est synonyme de mort autoproclamée. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel