Faire un don

A la recherche du visage de Dieu

Homélie du matin, 10 février 2015

Le pape François exhorte à ne pas se contenter de la « tranquillité » mais à « se mettre en marche » pour « chercher le visage de Dieu », qui est « l’identité de l’homme », lors de la messe du 10 février 2015 à Sainte-Marthe.

Le pape a commenté la première lecture (Gn 1, 20 – 2, 4a) où Dieu dit « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. ». Pour trouver « son identité », l’homme doit donc chercher « l’image de Dieu ».

L’image de Dieu ne se trouve « certainement pas sur son ordinateur, ni dans les encyclopédies ». Elle se cherche « en se mettant en chemin » avec « cette inquiétude que Dieu Lui-même a mise dans le cœur [de l’homme] et qui le pousse à avancer pour Le chercher ».

« Celui qui ne se met pas en chemin ne connaîtra jamais l’image de Dieu, il ne trouvera jamais le visage de Dieu. Les chrétiens assis, les chrétiens tranquilles ne connaîtront pas le visage de Dieu. Ils disent : « Dieu est comme ceci, comme cela… », mais ils ne Le connaissent pas. »

« Se mettre en chemin, c’est laisser Dieu ou la vie nous mettre à l’épreuve, se mettre en chemin, c’est prendre un risque ». Mais cet appel est inscrit dans le cœur de l’homme depuis sa création : « Mets-toi en chemin et tu auras connaissance de ton identité, parce que tu es l’image de Dieu, tu es fait à la ressemblance de Dieu. Mets-toi en chemin et cherche Dieu. »

Le pape a démasqué aussi « une fausse carte d’identité » : « Dans l’Évangile (Mc 7, 1-13), Jésus rencontre des gens qui ont peur de se mettre en chemin et qui s’adaptent à une caricature de Dieu. Ces personnes « non-inquiètes » ont fait taire l’inquiétude de leur cœur, elles peignent Dieu avec des commandements et elles oublient Dieu… elles s’éloignent de Dieu, elles ne marchent pas vers Dieu et quand elles ont une insécurité, elles inventent un autre commandement. »

Celui qui se comporte de cette façon accomplit un « chemin entre parenthèses », un « chemin qui n’avance pas, un chemin tranquille », avec cette injonction mensongère : « Non, sois tranquille : accomplis tous ces commandements et c’est cela, Dieu. C’est cela le visage de Dieu. »

Pour conclure, le pape a souhaité à tous les croyants « le courage de se mettre toujours en chemin, pour chercher le visage du Seigneur, ce visage qu'[ils] verront un jour, mais que, sur la terre, [ils] doivent chercher ».

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel