Le pape béni le plus jeune participant à l’Audience

Le pape béni le plus jeune participant à l’Audience

La beauté, l’œuvre du Saint-Esprit

Print Friendly, PDF & Email

Discours aux membres de la Fondation pour les Arts du Spectacle

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Dans la matinée du lundi 20 février, le pape a reçu en audience des membres de la Fondation pour les Arts du Spectacle à l’occasion du 75e anniversaire de sa fondation.

Après avoir prononcé le discours qu’il avait préparé pour l’occasion, le pape s’est spontanément adressé aux participants de la rencontre : « Je remercie le Président, Don Davide Milani pour ses paroles, et je vous salue tous, avec qui je suis heureux de célébrer le 75e anniversaire de la Fondation pour les Arts du Spectacle. Parmi les choses que j’ai écrites ici, beaucoup d’entre elles ont été dites par lui, et je pense qu’il est préférable de lui remettre le texte pour qu’il vous le fasse connaître. »

Ensuite, le pape a déclaré : « J’aime le travail que vous faites, le travail du cinéma, le travail de l’art, le travail de la beauté comme grande expression de Dieu, qui a toujours été mis de côté, ou du moins dans un coin. Les livres de théologie parlent beaucoup du verum, de la vérité ; ils parlent du bonum, du beau ; mais de la beauté, pas tellement : la beauté est comme «accessoire». Il semble que la réflexion sur la beauté n’ait rien à voir avec la réflexion théologique-pastorale. Cette beauté qui nous sauvera, comme disait quelqu’un ; cette beauté qui est l’harmonie, l’œuvre du Saint-Esprit. Quand nous voyons l’œuvre de l’Esprit, qui est de faire l’harmonie dans les différences, non pas d’annihiler les différences, non pas de standardiser les différences, mais d’harmoniser, alors nous comprenons ce qu’est la beauté. La beauté est cette œuvre de l’Esprit Saint qui fait l’harmonie de tout : des opposés, des contraires, de tout… Pensez au matin de la Pentecôte, quand tous les problèmes surgissent, tout le monde parle, personne ne comprend ce qui se passe, il y a comme un grand désordre… C’est l’Esprit qui crée une harmonie de tout cela : tout est différent, tout semble contradictoire, mais l’harmonie est supérieure à tout. Et votre travail va sur le ce chemin de l’harmonie. »

Enfin, le pape a ajouté : « Et puis, si nous voulons qualifier les grandes œuvres du cinéma, on peut dire que bien sûre, il y a les acteurs, oui, mais seules les œuvres qui ont réussi à exprimer l’harmonie, que ce soit dans la joie ou dans la peine, l’harmonie humaine, ces œuvrent sont celles qui entrent dans l’histoire. C’est pourquoi je vous remercie pour votre travail. C’est une œuvre évangélique. C’est aussi une œuvre poétique, car le cinéma est de la poésie : donner la vie est poétique. Et je vous remercie beaucoup pour votre parcours : avancez, avancez derrière les grands. Vous, en tant qu’Italiens, avez une histoire glorieuse dans ce domaine. Continuez. Merci ».

Traduction de l’original en langue italienne réalisée par ZENIT

Share this Entry

Rédaction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel